Connect with us

Actualité

Crawford Young, fin connaisseur de la crise congolaise, tire sa révérence ( Par Alain P.N Ngulungu, Politologue, Centre d’études Politiques Université de Kinshasa & ASCP)

Published

on

Auteur de l’Introduction à la Politique Congolaise (1968) & The postcolonial state in Africa (2012), ce Professeur émérite de sciences politiques à l’Université du Wisconsin – Madison fut l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la politique africaine et de la RDC. Il est décédé le 22 janvier à Madison suite à des complications liées à l’insuffisance cardiaque congestive à l’âge de 88 ans.

Basé au Département de science politique de l’Université de Madison, il était une figure centrale dans la création du programme d’études africaines aux USA. On dit de lui que « son leadership et son soutien critiques ont aidé le programme à prospérer et lui ont fourni une communauté interdisciplinaire de chercheurs qui a nourri son travail. Il est resté activement engagé dans le programme jusqu’à sa mort ».

 

Grawford Young a servi deux mandats en tant que directeur du programme d’études africaines dans les années 1960. Plus tard, il a dirigé deux fois le Département de science politique et a été doyen intérimaire du College of Letters & Science en 1992-1993.

 

Auteur d’une douzaine de livres et édité ou contribué à des dizaines d’autres. Plusieurs de ses livres sont des textes et des classiques pionniers dans l’étude de l’État africain et de la politique de l’identité culturelle.

 

En 2012, l’African Politics Conference Group a nommé Young, « L’État postcolonial en Afrique: cinquante ans d’indépendance » (UW Press), co-lauréat du meilleur livre de 2012 sur la politique africaine. Dans son annonce de récompense, le groupe a déclaré ceci : «Peut-être que seul Young pourrait fournir cet aperçu complet; il met à contribution quelque cinq décennies d’observation attentive du continent en une seule analyse lisible, souvent brillante. »

 

«Il était un géant dans le domaine de l’étude de la politique africaine, écrivant des livres fondateurs sur l’ethnicité, l’État post-colonial en Afrique et l’histoire politique de la République démocratique du Congo», explique Scott Straus, professeur de Vilas Distinguished Achievement of Political Sciences et études internationales à UW – Madison. «À bien des égards, il a été l’un des principaux fondateurs de l’étude de la politique africaine aux États-Unis», a t-il enfin bronché !

 

Lors de sa mort, l’ambassadrice Linda Thomas-Greenfield, ancienne secrétaire d’État adjointe des États-Unis pour les affaires africaines (2013 à 2017), et qui a étudié auprès de Young lorsqu’elle a obtenu une maîtrise en administration publique de l’UW – Madison en 1975, a déclaré dans un courriel que l’héritage de Young est évident dans «des centaines d’universités aux États-Unis et dans le continent africain».

 

En son honneur et d’autres politologues décédés récemment (Mulambu Mvuluya et les autres), des activités scientifiques d’hommage en leur honneur sont prévues dans les jours à venir en RDC. Elles seront co-organisées par l’Association Congolaise pour la Science politique(ACSP) & la Dynamique des Politologues (DYPOL) en collaboration avec le département de science politique de l’Université de Kinshasa et l’Ambassade des USA en RDC.

 

Pour votre gouverne, Crawford Young a été élu à l’Académie américaine des arts et des sciences en 1998, et il a été président de l’Association des études africaines en 1982-1983. Il a été professeur invité en études africaines à l’Université Makerere à Kampala, en Ouganda, en 1965-1966, et a été doyen de la faculté des sciences sociales de l’Université nationale du Zaïre à Lubumbashi de 1973 à 1975. Ce, après avoir obtenu un baccalauréat de l’Université du Michigan en 1953 et un doctorat de l’Université Harvard en 1964. Il a rejoint la faculté de l’UW – Madison en 1963.

 

 

 

 

CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :