Connect with us

non classé

Covid-19 : Les Kinois ont enterré le port de masque dans les milieux publics !

Published

on

Les mesures barrières édictées par les autorités publiques, en vue de lutter contre la propagation de la maladie à coronavirus, semblent être bafouées actuellement par les kinois.

Il s’observe depuis un certain temps, un relâchement total, de la part aussi bien des autorités publiques que de la population, dans l’application des mesures barrières, notamment le port de masque.

De même, les agents de l’ordre à qui la mission de contrôler la population était confiée, se caractérisent aujourd’hui par une indifférence totale quant à ce.

Dans tous les endroits publics, notamment les marchés, les stades, le transport en commun, les écoles et universités, les magasins, les banques, les ministères, etc., le port de masque n’est plus la condition sine que non pour accéder.

La rédaction du CONGOPROFOND. NET qui sillonne dans la capitale, fait un constat malheureux. Les avis affichés aux entrées de plusieurs administrations, conditionnant l’accès par le port du cache-nez, sont aujourd’hui lettres mortes.

Au marché central, la population circule avec aisance sans masque, tout comme dans les grands carrefours, ainsi dans les églises et écoles.

Quelques habitants contactés par notre rédaction, dans les rues de Kinshasa pour en savoir plus sur ce relâchement, au moment où le Gouvernement n’a pas encore levé cette mesure, estiment que la Covid-19 n’existe plus à Kinshasa “.

Pour sa part, le Secrétaire exécutif du Comité technique de riposte contre le Coronavirus, le docteur Jean-Jacques Muyembe Tamfum, continue d’insister sur le respect de l’ensemble des mesure barrières, parce que le virus est encore là.

A la veille de la fête de l’indépendance, il est intervenu à travers la presse pour attirer l’attention du public qui s’apprêtait à participer au grand concert de réconciliation de Wenge Musica, prévu le 30 juin 2022.

Notons que jusqu’à présent, l’autorité ne se prononce pas quant à ce. Toutes les mesures restent toujours en vigueur, mais pas d’application.

Esther Nyota Nguzo ( Stagiaire IFASIC)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

non classé

Énergie, vibration et fréquences : Qu’est-ce qui se cachent derrière les concepts New Âge ?

Published

on

Dans la culture New Age, les notions d’énergie, de vibration et de fréquences sont omniprésentes, souvent présentées comme des clés vers la guérison, la spiritualité et la transformation personnelle. Cependant, il est temps de remettre en question ces concepts et d’explorer leur validité scientifique.

Le concept d’énergie dans le contexte New Age est souvent vague et mal défini. Alors que dans les sciences physiques, l’énergie est une grandeur mesurable et quantifiable, dans le domaine ésotérique, elle est souvent utilisée de manière métaphorique pour décrire des états émotionnels ou spirituels. Il est important de distinguer entre ces deux approches pour éviter les malentendus.

La notion de vibration, quant à elle, est souvent associée à la fréquence à laquelle une entité physique ou énergétique oscille. Bien que la physique quantique ait montré que tout dans l’univers est en mouvement vibratoire, les extrapolations New Age sur la signification de ces vibrations pour la conscience humaine manquent souvent de base scientifique solide.

Les fréquences, qu’elles soient sonores, lumineuses ou électromagnétiques, sont étudiées de manière approfondie en physique. Cependant, les affirmations New Age selon lesquelles certaines fréquences peuvent guérir les maladies, élever la conscience ou ouvrir des portes vers des dimensions supérieures restent largement non étayées par des preuves empiriques.

Au-delà des interprétations New Age, les concepts d’énergie, de vibration et de fréquences ont une base scientifique solide et sont essentiels pour comprendre le fonctionnement de l’univers. En les démystifiant et en les examinant à la lumière de la rigueur scientifique, nous pouvons apprécier la complexité de notre réalité sans tomber dans le piège des simplifications ésotériques.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte