Connect with us

À la Une

Covid-19 : le port de masque désormais obligatoire à Kinshasa !

Published

on

A 48 heures de la fin du confinement de la commune de la Gomme, le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a réuni ce samedi 18 avril 2020 à la primature, le ministre de la Santé, la ministre Près le Premier ministre, le gouverneur de la ville province de Kinshasa, le coordonnateur du secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte contre la pandémie du Covid 19, le professeur MUYEMBE, ainsi que le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa sur l’évaluation du confinement de la commune de la Gombe, et la poursuite de la mise en œuvre des stratégies de lutte contre le coronavirus.

Selon le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny NGOBILA, il a été décidé ce qui suit :

 

-La fin du confinement de la commune de la Gombe qui va s’effectuer progressivement, d’abord par la réouverture des supermarchés et épiceries pour permettre aux habitants de cette commune de s’approvisionner, ainsi que des guichets des banques. L’accès sera toujours règlementé et les badges d’accès exigés.

-Le port de masques, même de fabrication artisanale, est désormais obligatoire sur toute l’étendue de la capitale ; la police veillera scrupuleusement au respect du port des masques, ainsi qu’aux respect des mesures de distanciation sociale et des mesures d’hygiènes édictées par les institutions sanitaires.

Ces mesures visent d’une part à préserver les acquis des deux semaines de confinement de la Gombe, et d’autre part à renforcer la prévention. Les études des équipes de riposte montrent en effet, que la pandémie continue à se propager et la maladie se transmets désormais à l’intérieur même du cercle familial. Le chiffre des tests positifs a dépassé la barre de 20 cas quotidiens, alors qu’il se situait à moins de 5 cas il y a peu.

 

Il faut noter également que contrairement aux rumeurs qui ont circuler ces derniers jours, le confinement des communes de Kintambo et de Ngaliema n’est pas à l’ordre du jour ; seules les personnes testées positives au Covid 19, quel que soit leur lieu de résidence, seront confinées à leurs domiciles.

 

Elsyno/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte