Dev Solaire

Connect with us

Actualité

Covid-19 : ACOFEPE sensibilise en milieu scolaire après la reprise des cours

Published

on

Après le lancement officiel de sa deuxième phase de la campagne de sensibilisation contre la covid-19, le mardi 11 août dernier, l’Association Congolaise des Femmes journalistes de la Presse Écrite (ACOFEPE), a procédé à la descente sur terrain ce jeudi 13 août 2020 tel que prévu dans son calendrier d’activités. La première école à bénéficier de cette campagne est l’institut Bikanga, une école protestante située dans la commune de Kinseso.

Dans sa gibecière : un robinet mobile, 150 pièces de cache-nez, un thermomètre infrarouge, des gels désinfectants et 50 dépliants en faveur des élèves finalistes et enseignants de cet institut.

En partenariat avec Paul G. Familly Foundation et la délégation de la Wallonie-Bruxelles, avec l’appui technique d’Internews, l’équipe de sensibilisation de l’ACOPEPE composée de 10 volontaires dont deux médecins, a dans son message rappelé aux élèves finalistes de la sixième année du secondaire l’application et le respect stricts des gestes barrières malgré la levée de l’état d’urgence sanitaire en RDC.

Cette deuxième phase de campagne de sensibilisation intervient après la reprise officielle des cours de ce lundi 10 août dernier dans les écoles de l’enseignement primaire, secondaire et technique de la République Démocratique du Congo.

A travers cette campagne, ACOFEPE veut amener les élèves, d’une part, à appliquer les mesures barrières contre le coronavirus, et d’autre part à amener les enseignants à faire de la lutte contre le coronavirus une priorité dans leurs cours respectifs.
Ladite campagne s’étalera sur 15 jours, soit du 13 au 26 août 2020 et vise les élèves finalistes des écoles situées dans les milieux urbano-rurales de la capitale.

ACOFEPE estime que les sources de revenu des parents issus de ces milieux comme tant d’autres sont frappées négativement et leur pouvoir d’achat effrité à cause de la l’actuelle crise sanitaire mondiale. Par ce geste, elle entend apporter sa part de contribution tant aux parents qu’aux écoles dans la lutte contre cette pandémie.

Signalons par ailleurs que ACOFEPE est satisfaite de la première phase de sa campagne de sensibilisation sur le coronavirus. Elle était orientée vers 25 rédactions de la presse écrite et de médias en ligne de Kinshasa après le confinement de la commune de la Gombe.

ACOFEPE demande également l’accompagnement des médias dans cette campagne contre la pandemie du covid-19.

Jearry Coco LWESO/ congoprofond.net

%d blogueurs aiment cette page :