Connect with us

À la Une

Coronavirus : une centaine de détenus libérés à la prison centrale de Makala

Published

on

« Outre Neuve Asbl », organisation de défense des droits des femmes prisonnières, salue le geste posé par le procureur général près la cour de cassation qui, dans l’optique de désengorgement des prisons, a remis en liberté une centaine de pensionnaires de la Prison centrale de Makala. « Outre Neuve Asbl » l’encourage non seulement à poursuivre l’opération dans les différents milieux carceraux de la RDC, mais aussi à l’élargir aux cas des détenus irréguliers et les conditionnels.

Notons qu’une rumeur affolante selon laquelle une personne infectée au coronavirus et ayant pris part à une audience foraine d’une juridiction de la Gombe à la Prison Centrale de Makala, avait vivement inquiété les locataires de ce lieu carcéral.  » Si tel est vraiment le cas, il y a donc nécessité de faire un suivi minutieux de tous ceux qui étaient avec lui dans la salle. Avocats, magistrats, détenus et assistance, tous devront être dépistés.  » La période d’incubation étant connue, il sied de soumettre les détenus et personnel pénitencier au test et libérer massivement les incarcérés qui répondent aux conditions de libération : ceux poursuivis pour des faits bénins, les détenus préventifs qui y séjournent irrégulièrement et les condamnés qui ont fait trois quarts de peine, les femmes enceintes et les femmes avec enfants, les aveugles et les fous qui sont à la Prison Centrale de Makala et à la Prison Militaire de Ndolo, pour ne citer que ceux-là. La situation sera encore pire pour les prisons qui sont à l’intérieur du pays. Nous exhortons les autorités de doter le personnel pénitentiaire des moyens de leur politique pour faire face à cette pandémie de Covid-19″, a dit Me Charlène Yangazo, coordonnatrice de cette structure.

Somme toute, l’avocate a invité le ministre de la Justice à s’impliquer davantage pour éviter toute contamination. Pour elle, pour que le coronavirus ne passe pas par les prisonniers, il faut d’abord vaincre la promiscuité et libérer ainsi un très grand nombre de détenus.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising