Connect with us

Actualité

Corneille Naanga : De la controverse électorale à la création de l’Alliance Fleuve Congo

Published

on

 

Corneille Naanga, ancien président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo, est au cœur d’une controverse qui persiste depuis les élections de 2018. Accusé d’avoir tripatouillé les résultats électoraux en faveur de Félix Tshisekedi avec la complicité de Joseph Kabila, Naanga est aujourd’hui sous les feux des projecteurs pour avoir lancé un mouvement politico-militaire appelé l’Alliance Fleuve Congo. Il est impératif d’analyser les événements entourant Naanga, mettant en lumière les implications politiques et les conséquences pour la République Démocratique du Congo.

Contexte électoral controversé

Les élections de 2018 en République Démocratique du Congo ont été marquées par des allégations de tripatouillage des résultats électoraux. Selon de nombreux organismes indépendants et la société civile, Martin Fayulu aurait été le véritable président élu, tandis que Félix Tshisekedi aurait été placé au pouvoir par des manœuvres politiques douteuses orchestrées par Corneille Naanga et Joseph Kabila. Cette controverse a jeté une ombre sur la légitimité du mandat de Tshisekedi et a suscité des débats intenses dans le pays et à l’échelle internationale. La rancune du clan Kabila contre Félix Tshisekedi serait liée au non-respect de l’accord qui le porta au pouvoir.

L’émergence de l’Alliance Fleuve Congo

Le lancement de l’Alliance Fleuve Congo par Corneille Naanga à partir de Nairobi, au Kenya, suscite de nouvelles interrogations et inquiétudes. Ce mouvement politico-militaire soulève des préoccupations quant à la stabilité politique de la République Démocratique du Congo, déjà fragilisée par des années de troubles et de conflits. Naanga, autrefois chargé de garantir l’intégrité des élections, semble désormais s’engager dans une voie qui remet en question son impartialité et sa loyauté envers les institutions démocratiques.

L’implication de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe

Il est important de noter que Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, actuellement en coalition politique, ont également signé l’accord de la coalition CACH à Nairobi, au Kenya en 2018. Cette connexion soulève des interrogations quant à l’influence du Kenya et de la communauté est-africaine sur la politique congolaise. De plus, la présence de militaires kenyans sur le sol congolais soulève des préoccupations quant à l’ingérence étrangère et à la sécurité nationale.

La menace proférée par John Numbi

À seulement six jours des élections, la menace proférée par John Numbi à l’encontre de Félix Tshisekedi semble prendre forme. Cela soulève des inquiétudes quant à la sécurité et à l’intégrité du processus électoral en cours. Il est essentiel que ces menaces soient prises au sérieux et que des mesures adéquates soient prises pour préserver la démocratie et garantir des élections libres et équitables en République Démocratique du Congo.

La controverse entourant Corneille Naanga, ancien président de la CENI, et son rôle dans les élections de 2018 continue de jeter une ombre sur la légitimité politique en République Démocratique du Congo. Son récent lancement de l’Alliance Fleuve Congo soulève des préoccupations quant à la stabilité et à l’intégrité du pays. Dans ce climat politique tendu, il est crucial que les autorités congolaises et la communauté internationale veillent à ce que les élections se déroulent de manière transparente, libre et équitable, afin de préserver la démocratie et l’avenir de la nation congolaise.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

Un candidat sérieux pour la cage de la RDC : Fayulu mène le FC Sion vers la promotion en Super League suisse avec un nouveau clean sheet !

Published

on

By

 

 

Dans un match crucial de l’avant-dernière journée de la Challenge League suisse, l’AC Bellinzona a été battu 0-2 par le FC Sion. Une performance remarquable a été réalisée par Timothy Fayulu, le gardien congolais, qui a disputé la totalité du match pour la 40ème fois consécutive cette saison. Fayulu a également enregistré son 18ème clean sheet, illustrant sa brillante performance entre les buts.

Avec cette victoire, le FC Sion est désormais en tête de la Challenge League suisse. Ils ont accumulé 22 victoires, 10 matchs nuls et seulement 3 défaites, marquant 69 buts et en encaissant 23. Si Sion gagne ou fait match nul lors de la dernière journée, ils seront promus en Super League et couronnés champions de la Challenge League.

Le prochain match du FC Sion en Challenge League se déroulera lors de la dernière journée contre Schaffhouse. Cette rencontre aura lieu le lundi 20 mai 2024 au Stade de Tourbillon en Suisse. Timothy Fayulu, qui a récemment exprimé sa décision de représenter son pays, la République démocratique du Congo, devrait figurer sur la liste de l’équipe nationale pour les prochains matches en juin.

 

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte