Connect with us

À la Une

Consultations Politiques :”la situation actuelle a démontré ses limites, il faut un changement “(F. Ambongo, Cardinal)

Published

on

“La lecture que je fais de la situation actuelle, c’est le souci de mon peuple. Je suis venu dans le cadre des consultations pour rapporter au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi la situation dramatique que vit le peuple congolais actuellement et le remercier et féliciter pour l’initiative prise. En même temps pour lui dire que le peuple attend beaucoup de ces consultations. Le peuple ne veut pas que cette consultation soit une énième consultation et que ça situation à lui continue à se dégrader. On attend beaucoup et il faudra qu’à l’issue de ces assises les conditions de vies du peuple changent”, a lancé le Cardinal Fridolin Ambongo ce lundi 09 novembre 2020 après échange avec le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dans le cadre des consultations présidentielles.

À la question de savoir si une requalification de la majorité parlementaire est-elle nécessaire ou impérieuse en ce moment, Fridolin Ambongo pense qu’il appartiendra au Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi de décider.

“C’est pour cela qu’il consulte.  Nous ne pouvons pas dire aujourd’hui ce que le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi va faire. Nous pensons qu’il faut qu’il y ait un changement. La situation actuelle a démontré ses limites. Le peuple n’est plus au cœur des soucis des dirigeants et quand on est devant une situation pareille, il faut que quelque chose change et le peuple attend le changement. Quel sera la nature de ce changement, nous laissons ça à la discrétion du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi”, a-t-il précisé devant les chevaliers de la plume et du micro.

Répondant à la question sur l’inclusivisite au regard de la position d’une franche catégorie de la classe politique qui a dit non à ces consultations, l’ancien vice-président de la CENCO estime que l’idéal est qu’il faut que tout le monde apporte sa contribution à cette consultation.

“Considérons que personne n’est obligée, on ne va pas prendre quelqu’un de force à venir donner sa contribution mais nous vivons dans une démocratie, s’il y a une majorité qui a apporté sa contribution, je crois que ça peut indiquer au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi le chemin dans quelle direction aller”, a-t-il conclu.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Ituri :Cinq groupes armés s’engagent à la cessation immédiate des hostilités sous les hospices du VPM JP Bemba

Published

on

Cinq (5) groupes armés identifiés dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo) ont signé vendredi 19 avril 2024 à Bunia, en présence du vice-Premier, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba.

Cet acte d’engagement marque “la cessation immédiate” des hostilités dans cette province sous état de siège.

Nous, les groupes armés de l’Ituri (CODECO, FRPI, FPIC, AUTODÉFENSE, MAPI), réunis en date du 19 avril 2024, sous la haute responsabilité de son Excellence Monsieur le VPM de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, prenons l’engagement de cesser immédiatement les hostilités dans l’intérêt de la paix“, ont-ils déclaré à travers l’acte d’engagement.

NB: Tout contrevenant au présent acte se verra sanctionner par les actions militaires ou judiciaires”, ont précisé les signataires.

Arrivé vendredi matin dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, dans le cadre de l’évaluation de la situation sécuritaire dans cette province, le vice-Premier ministre, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, a réuni 31 membres issus de cinq groupes armés locaux actifs depuis la reprise des hostilités en 2017, pour examiner les motivations à la base de la reprise des armes dans la province de l’Ituri en dépit des accords de paix régulièrement conclus à Nairobi et dans le territoire de Aru.

Je suis venu au nom du commandant suprême, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, qui mise sur le retour de la paix, de gré où de force en Ituri, pour vous écouter et comprendre pourquoi en dépit des engagements pris dans le passé, vous continuez toujours à vous entretuer ici en Ituri. Nous devons ensemble dégager des propositions à même de contribuer efficacement au retour définitif de la paix ici“, avait introduit Jean-Pierre Bemba.

Elyane Mukuna/Congo profond


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte