Connect with us

À la Une

Congo/Brazza: Antoine-Béli Bokolojoué satisfait de l’adoption de la loi sur l’urbanisme et la construction

Published

on

Le président de l’Ordre des architectes du Congo, Antoine-Béli Bokolojoué, tient à booster les choses au sein de l’institution. Au cours d’une conférence de presse animée à Brazzaville, il a présenté la nouvelle loi n°6-2019 du 5 mars 2019 portant Code de l’urbanisme et de la construction. Elle compte 259 articles et va désormais réguler le mode de vie au niveau de l’urbanisme et de la construction.

Ce décret pris par le président de la République est innovateur. Dès son arrivée à la présidence de l’Ordre, le premier combat de Antoine-Béli Bokolojoué a été, de s’attaquer aux lois qui régissent le métier principalement la loi des architectes de 1992.

Ensemble avec son bureau, un travail de fond a été ainsi fait pour ramener le nouveau Code au contexte actuel. Il fallait se plier en quatre pour plaider de son adoption au niveau du Sénat.
« Nous avons apporté notre modeste construction à l’élaboration de la loi portant titre et exercice de la profession d’architecte dans notre pays et loi sur l’orientation de l’architecture. Ces deux lois sont encore sur la table du conseil des ministres », a souligné le président de l’Ordre des architectes du Congo.

Et d’ajouter: « Pendant la tenue de l’assemblée générale, on a présenté 12 jeunes architectes qui venaient de sortir de l’école. Les conditionnalités au niveau de l’Union des architectes d’Afrique et de l’Union internationale des architectes (UIA), imposent qu’un jeune sorti de l’école fasse absolument deux ans de stage dans des cabinets pour porter le titre ».

Il a rappelé que « la loi 013 du 29 avril 1992 stipule dans son article 19 nul ne peut exercer la profession d’architecte au Congo s’il n’est inscrit à l’ordre des architectes du Congo ».

Ces jeunes seront formés et amenés à intérioriser le Code surtout à respecter le cadre déontologique ainsi que les lois qui régissent leur profession.

Il en sera de même pour les anciens architectes qui n’ont plus fait des formations. Cette formation sera basée entre autres sur le Bim, sur l’environnement, le géni climatique.

Notons que la construction est recadrée par le loi qui rappelle à son article 202 que « il est institué du point de vue des procédures d’autorisation trois catégories de permis de construire : le permis de construire de catégorie I, pour les constructions uniquement à rez-de-chaussée, à usage d’habitation ou non, dont l’emprise au sol ne dépasse pas 100 m² et simples par leur composition et de par leurs structures de résidence ; le permis de construire de catégorie II, pour les construction à rez-de-chaussée dont l’emprise au sol dépasse 100 m², les constructions à plus d’un niveau et celles d’intérêt local ; le permis de construction de catégorie III, pour les constructions ou ouvrages d’intérêt national, des organisations internationale et des Etats étrangers, les constructions ou ouvrages à l’intérieur des périmètres d’opérations d’intérêt national ».

Seulement l’obtention du permis de la catégorie III est exclusivement réservée au ministère de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat.

L’Ordre des architectes se dit disposé à accompagner le gouvernement dans la vulgarisation de ce nouveau Code. Le métier d’architecte est envahi au Congo par des étrangers.

Sans être xénophobe ou raciste, Antoine Béli entend donner la priorité aux architectes nationaux.

Les articles 2 du chapitre 1 portant Règles générales de l’urbanisme : «Sont interdites, sauf prescriptions spéciales : les constructions dans les zones exposées à des risques naturels possibles tel que l’inondation, l’érosion, l’affaissement, les sables mouvants, ou autres ; les constructions dans les zones et les emprises soumises à des servitudes sur lesquelles il est interdit de bâtir, y compris les carrières de pierre et de sable ; les construction dans les aires protégées, les zones de mise de mise en défens, les zones pétrolières et gazières, les sites abritant le patrimoine archéologique ou botaniques, les aires de détente ou de sport, les aires agropastorales ou à vocation agropastorales et/ ou aquacole ».

Et l’article 3 stipule que « les constructions susceptibles d’être exposées à des risques industriels ou à des nuisances graves telles que les pollutions industrielles, acoustiques, ne sont autorisées que lorsque ces constructions respectent les règles spécifiques d’isolation et de protection».

L’élection de Béli-Antoine à la tête de l’Ordre des architectes du Congo pour un troisième mandat, est un mérite. La maîtrise des dossiers de l’urbanisme et de la construction a joué de beaucoup dans le renouvellement de cette confiance que lui ont renouvelée les membres de leur institution. Le conseil national a joué à la prudence en le reconduisant pour un troisième mandat.

Achille Schillains, CONGOPROFOND.NET /Correspondant à Brazzaville


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

LDC : Au cœur d’une polémique, Mbemba ne chancelle pas, mais marque et OM gagne !

Published

on

By

 

 

Chancel Mbemba, buteur ce mardi soir en Ligue des champions européens, a contribué au premier succès de son équipe   l’Olympique de Marseille contre Sporting Clubs  sur le score de 4 buts à 1.

Après avoir raté le match de la deuxième journée pour avoir obtenu le carton rouge contre Tottenham, le solide défenseur congolais vient de marquer son  quatrième but en vingt-huit matches de Ligue des champions et son deuxième de la saison avec l’OM, après celui marqué contre Nantes en Ligue 1 !

Le but est intervenu apres un contre favorable pour Sanchez dans la surface qui centre fort dans les six mètres. Le ballon revient sur Mbemba qui crochète deux joueurs puis marque d’une frappe croisée du droit !

Malgré les attaques des internautes sur sa récente sortie médiatique lors de la conférence de presse d’avant-match sur la non maîtrise de la langue française, Mbemba n’a pas du tout été ébranlé et a répondu présent sur le terrain.

Rien n’ a affecté sa performance, car il réalise des belles prestations dans chaque match et reste l’un de meilleurs défenseurs centraux en championnat français.

Désiré Rex Owamba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising