Connect with us

À la Une

Conférence des gouverneurs : F. Tshisekedi s’engage d’implémenter les recommandations à tous les niveaux

Published

on

“Je prend l’engagement de voir les recommandations de cette 7e conférence être implémentées à divers niveaux du pouvoir de l’État”. Tels sont les propos du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dans son discours tenu mardi 29 décembre 2020 au Palais de la Nation à l’occasion de la clôture de la 7e conférence des gouverneurs de la République Démocratique du Congo.

À cette occasion, le père de la Nation et garant du bon fonctionnement des institutions de la République Démocratique du Congo a saisi l’occasion pour remercier et féliciter les participants à ces travaux, pour la qualité de leurs interventions et l’abnégation dont ils ont fait montre pendant ces assises.

“Les états de lieux des provinces faites, déclarations et compte rendu que nous avons écouté pendant ces deux jours, témoignent clairement de votre soutien et adhésion massive à la nouvelle dynamique que j’ai impulsé et qui priorisent avant tout l’intérêt du peuple. Je suis satisfait d’entendre votre engagement à travailler sans relâche et dans la cohésion pour le développement socioéconomique de nos provinces et la promotion du bien être de la population en priorisant les regles de bonnes gouvernance en évitant les conflits d’intérêts et en renonçant aux pratiques politiciennes qui alimentent l’instabilité au sein des institutions provinciales”, a-t-il déclaré devant l’assistance.

Et d’ajouter :”Je me réjouis de vous voir souligner à l’unanimité l’importance des efforts que le gouvernement central doit mener, en cohésion et en concertation avec les exécutifs provinciaux pour affirmer l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire national, de préserver l’indivisibilité du pays conformément aux prescrits de la constitution et surtout pour préserver en toute circonstance la paix, et l’unité nationale sans lequel aucun développement de notre pays est envisageable voir possible. J’ai été très sensible à ce que vous évoquiez les uns et les autres la nécessité d’une action conjointe entre les deux échelons du pouvoir exécutif central et provincial dans la perspective d’un objectif commun à savoir le développement du pays”.

Par ailleurs, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a apprécié que les participants aient intégrer sans ambiguïté lefait que la stabilité des institutions passe par le respect des compétences exclusives du pouvoir central et celle du pouvoir provincial et que la collaboration étroite entre ces deux exécutifs notamment à travers le plage des compétences concurrentes offrent le meilleur modèle du développement concerté dans notre pays.

À travers vos propos et états de lieux, celui que l’on a surnommé “FATSHI Béton” a également noté que les Gouverneurs ont relevé divers défis politiques, socioéconomiques, sécuritaires, infrastructurels, administratifs, judiciaires, etc., qui constituent autant d’obstacles au développement de nos provinces respectives.

“Je veillerai à ce que le gouvernement central y apportent des réponses adéquates. De mon côté, je mettrai tout en œuvre pour relever ces défis avec votre concours et celui de toutes les institutions de la République”a conclu le cinquième Président de l’histoire de la République Démocratique du Congo.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Abolition du système LMD en RDC : Fausse alerte !

Published

on

Le système d’enseignement Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est pas annulé en République Démocratique du Congo, contrairement aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux depuis la soirée du dimanche 23 juin 2024.

Ceci ressort d’un communiqué signé dans la soirée de ce lundi 24 juin 2024 par Marie-Thérèse Sombo Ayanne Safi Mukuna, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Le communiqué officiel note plutôt qu’au cours de la séance plénière d’investiture du gouvernement, le programme présenté et défendu, en son pillier 4, axe stratégique 4.2.1, prévoit la poursuite de la mise en place d’un système éducatif performant, inclusif et équitable, dont l’une des actions identifiées porte sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme LMD.

Ce faisant, son Excellence, madame la ministre de l’ESU a prévu dans sa feuille de Route une évaluation à mi-parcours de cette réforme dont la fin du premier cycle interviendra la fin de cette année académique“, lit-on dans ce communiqué.

Le même communiqué précise que le calendrier de ces assises sera publié dans les jours qui suivent pour éclairer les acteurs de l’ESU, de la communauté universitaire que des partenaires concernés et du public intéressé.

Rappelons que la réforme LMD qui est le substitut du système PADEM, a été instauré et mis en application dans les établissements tant Publics que privés en 2021 sur ordre du ministère honoraire de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, désormais ministre du Développement rural en RDC.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte