Connect with us

À la Une

CENI : F. Tshisekedi exhorte tous les acteurs à prendre en considération les revendications des uns et des autres avant tout avancement du processus

Published

on

Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé, par visioconférence vendredi 03 juillet 2020, la 38ème réunion du Conseil des Ministres.

D’après le compte-rendu de la réunion fait par le porte-parole du gouvernement, Félix Antoine Tshisekedi a été informé que la procédure devant conduire à la désignation des candidats au sein de la commission électorale nationale indépendante fait actuellement l’objet de fortes contestations. Elles concernent les différents acteurs intervenants sur fond des rapports contradictoires faits par tel ou tel camps, sans préjudice des diverses irrégularités ayant entaché le processus devant conduire à la présentation du candidat de la plateforme confessions religieuses.

Devant le risque d’instabilité que pareille situation est susceptible de créer, rappelle le porte-parole du gouvernement, le Président de la République, en tant que garant de la nation et du bon fonctionnement des institutions de la République, est appelé à veiller à tout moment à l’apaisement au sein de la communauté nationale. “C’est ainsi qu’il a recommandé un tel processus qui impacte la politique générale du pays, soit conduit dans un esprit de consensus, d’apaisement et dans le strict respect des règles régissant cette plateforme”, a souligné Jolino MAKELELE.

C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, il recommande aux différents acteurs intervenants de prendre en considération les revendications des uns et des autres et d’applanir les vues avant tout avancement dans ce processus.Il y va de la crédibilité même du processus électoral qui ne doit nullement être entaché d’irrégularités.

Aussi, il a tenu à ce qu’il soit entendu qu’il veillera personnellement à ce que la procédure de cette désignation et le processus électoral soient crédibles de bout en bout.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi est au courant des tentatives de rébellion à l’Est de la République, rapporte le compte rendu du conseil des ministres des ministres. Il a affirmé qu’il reste déterminér à anéantir toute tentative de ce genre.

Le Président de la République a, par la même occasion, appris avec consternation, le déploiement
par des personnes non-autrement identifiées, dans le Sud-Kivu, d’un
drapeau de “LA REPUBLIQUE DU KIVU”. Exprimant son indignation en dénonçant “cette plaisanterie de mauvais goût au moment où il déploie des efforts pour cimenter l’unité nationale”, le Chef
de l’Etat a demandé aux services de sécurité de traquer les auteurs de cet acte “ignoble, et d les traduire en justice”.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Justice : Rebondissement dans l’affaire OKENDE, la famille porte plainte contre inconnus au regard des nouveaux éléments sonores contenus dans la déclaration de l’honorable Modero Nsimba devenue virale (Avocats)

Published

on

Madame Samba Malata Micheline, épouse et veuve de Monsieur Chérubin Okende, ses enfants, père biologique ainsi que ses frères, ont chargé le cabinet Onyemba Consulting, sis, aux croisements des avenues 24 novembre et Ngele dans la commune de Lingwala de porter plainte contre inconnus, ce lundi, 15 avril 2024.

Dans la plainte, il est écrit : « A la suite de leur plainte déposée en date du 17 juillet 2023, l’office du Procureur de la République du Parquet de Grande instance de Kinshasa/Gombe a ouvert un dossier judiciaire sous RMP37.311/PRO21/BAS dont les enquêtes diligentées auraient conclu au SUICIDE de la victime suivant les résultats communiqués à la presse en date du 29 février 2024, par le Procureur Général près la Cour de cassation ».
Ce rebondissement est motivé par : « des éléments nouveaux issus de la déclaration de Monsieur Modero Nsimba contenus dans un élément sonore (audio) devenu viral depuis le 19 mars 2024 sur les réseaux sociaux ( disponible notamment sur qui relate minutieusement, non seulement , les circonstances scandaleuses de cet enlèvement et assassinat, mais surtout, cite des personnes bien identifiables par leurs noms, prénoms et qualités ». 

Pour les avocats de la famille OKENDE, partant de ces éléments nouveaux, l’hypothèse d’un suicide de l’honorable Chérubin Okende Senga à laquelle le Parquet de Grande instance de Kinshasa/Gombe a aboutie sous RMP37.311/PRO21/BAS, ne peut se concevoir que dans le cadre d’un Suicide assisté.

Pour rappel, le corps sans vie de l’ancien ministre des transports et voies de communication et porte-parole d’Ensemble pour la république, a été retrouvé sur l’avenue Poids Lourds dans sa jeep, un certain 13 juillet 2023 et mis en terre, le 20 mars 2024, 8 mois après sa mort.

À la lumière de cette plainte, les avocats de la famille Okende souhaite que de nouvelles enquêtes soient diligentées afin d’éclairer l’opinion publique. Dans sa première comparution, l’honorable Modero Nsimba a nié l’authenticité et l’originalité dudit audio posté sur les réseaux sociaux, lui attribué par des inconnus. Arrêté pour faux bruit, le député national a vu son mandat validé par l’assemblée nationale.

Mfumu DIASILUA K./CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte