Connect with us

À la Une

CEEAC: les Chefs d’État ont signé à Libreville la Charte révisée de l’organisation

Published

on

Apres 36 ans d’existence, la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Centrale n’a pas donné des résultats suffisants notamment en matière d’intégration régionale.

Conscient de cette faiblesse et face aux nouveaux défis, les 11 chefs d’État et de gouvernement réunis en Sommet extraordinaire à Libreville ont décidé, ce mercredi 18 décembre 2019, de donner une nouvelle impulsion à travers une réforme institutionnelle et structurelle de la CEEAC.

En apposant sa signature sur la charte révisée de la CEEAC, le Chef de l’État congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est engagé, comme ses pairs, à œuvrer au sein d’une organisation dynamique et viable à l’instar d’autres blocs sous régionaux africains.

Parmi les innovations apportées figure la création d’une Commission de la CEEAC comme organe exécutif en lieu et place du secrétariat général.

Pour relever le défi sécuritaire, les chefs d’État ont convenu de créer la Copax, la commission de paix et sécurité de l’Afrique Centrale.

Créée il ya 36 ans à Libreville, c’est dans la même ville que les dirigeants régionaux ont repensé la CEEAC.

C’est aussi un motif de fierté pour le président Ali Bongo Ondimba d’abriter ces assises et d’accueillir 11 délégations africaines, indique une dépêche de la présidence de la République congolaise.

Les Chefs d’État ont décidé de se retrouver au premier trimestre 2020 pour donner corps à leur réforme.

 

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising