Connect with us

À la Une

Cantine scolaire : Aminata Namasia lance l’atelier du comité SABER

Published

on

La vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Aminata NAMASIA a ouvert, ce mardi 22 juin 2021 au salon Lubumbashi de Pullman à Kinshasa, l’atelier du comité SABER. C’est un outil du Programme Alimentaire Mondial (PAM) axé sur la mise en place du projet cantine scolaire en République Démocratique du Congo, une action noble qui rentre dans la vision du Chef de l’Etat, en appuyant la gratuité de l’enseignement de base.

Lancé depuis 2019, ce projet est déjà effectif dans trois provinces de la RDC dont le Tanganyika, le Kasai Oriental et le Nord-Kivu. Il est financé jusqu’ici par le Programme Alimentaire Mondial PAM, un organisme international œuvrant à secourir les populations du monde en détresse alimentaire.

Présidé par la vice-ministre de l’EPST, Aminata NAMASIA, qui est marraine de l’activité et représentante personnelle du ministre titulaire de l’EPST, Tony Mwaba KAZADI, en mission.

Prenant la parole, Aminata Namasia a déclaré que l’effectivité de la gratuité au niveau du primaire tel qu’impulsé par le Chef de l’Etat a sensiblement amélioré le taux d’accès en permettant à environs 4 millions d’enfants de rejoindre le chemin de l’école. Elle a, pour finir son speech, exhorté les différents délégués présents à cet atelier à la discipline.

« J’exhorte les différents délégués de l’équipe multisectoriel SABER qui prendront part à cet atelier à travailler dans la discipline et que chacun de vous s’engage à donner le meilleur de lui-même durant ces 3 jours de travaux. Je vous exhorte à mettre toutes vos énergies en contribution pour qu’à la fin des travaux le livrable attendu de cet atelier soit, dans un délai raisonnable, déposé au ministère avant sa présentation au Conseil des Ministres pour son endossement », a-t-elle ajouté.

La Secrétaire Général de l’EPST, l’Inspecteur Général de l’EPST ainsi que les membres du cabinet du ministère ayant en sa charge l’éducation nationale exceptés les membres du comité SABER constitué de différentes représentations des institutions du pays, sont les personnes qui ont pris part à la cérémonie d’ouverture de l’atelier.

Il est à noter que ces travaux dureront trois jours et il est attendu à sa fin, un livrable qui sera déposé au ministère de l’EPST.

Ainsi, le Gouvernement congolais, à travers le Ministère de l’EPST, s’engagera à maintenir et accompagner le projet cantine scolaire jusqu’à son aboutissement.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

ESPT/Dossiers « Clé de répartition des frais scolaires et les 10% alloués aux bureaux gestionnaires »: Le ministre Mbutamuntu réagit !

Published

on

Le ministre provincial en charge de l’Éducation de la ville de Kinshasa, Charles Mbutamuntu Lwanga, réagissant aux deux articles publiés par CONGOPROFOND.NET en date du 27 septembre 2022, sur la pratique de la clé de répartition des frais scolaires et les 10% alloués aux bureaux gestionnaires, contestés par les enseignants du réseau protestant, évoque son souci de renforcer la supervision contre les structures spécialisées avec les « Anti-valeurs ». Nous publions in extenso sa lettre parvenue à notre rédaction par le canal de sa cellule de communication.

Kinshasa, le 29 septembre 2022

Au responsable de Congoprofond.net

Objet: Droit de réponse

Monsieur le responsable de Congoprofond.net,

Votre média en ligne a publié, en date du 27 septembre 2022, deux articles épinglant principalement le Ministre Provincial de l’Éducation/Ville de Kinshasa, Son Excellence Charles Mbutamuntu.

Le premier avait comme titre « EPST/Pratique de la clé de répartition : Charles Mbutamuntu passe outre les instructions de Tony Mwaba »; tandis que le second était intitulé « Epst: les 10% alloués aux bureaux gestionnaires par Charles Mbutamuntu contestés à Kinshasa »*.

Deux articles publiés le même jour, ce qui frise un acharnement pur et simple à l’égard d’un membre de l’Exécutif provincial dont la compétence et les prouesses ne sont plus à démontrer.

Pour votre gouverne, il n’ y a jamais eu violation des instructions du Ministre national Tony Mwaba, concernant la clé de répartition. Le souci pour nous est de renforcer la supervision contre les structures spécialisées avec les Anti-valeurs.

La première des choses à savoir est que le Ministre national n’avait jamais fixé les frais d’appui aux besoins des enseignants. Ces frais ont été fixés par l’Arrêté de Son Excellence Monsieur le Gouverneur, conformément au souci du Ministre national de soulager les enseignants du secondaire, et en attendant que le Gouvernement de la République concrétise les efforts déjà en cours pour améliorer les conditions de vie des enseignants.

Dans le souci de mettre fin aux antivaleurs et traquer les réseaux mafieux, Son Excellence Monsieur le Gouverneur a mis en place, dans son arrêté portant fixation des frais, une commission de suivi chargée de renforcer la supervision contre les ennemis de la gratuité. Et depuis le début de l’année, plusieurs réseaux sont démantelés et les mafieux ont peur. Pour soutenir le fonctionnement des comités de suivi (enseignants assis), la Commission urbaine avait levé deux options, notamment la contribution des écoles privées et le fonctionnement.

Il convient de souligner que pour concrétiser la vision du Chef de l’État, pilotée par le Warrior Tony Mwaba, le pourcentage des frais affectés à l’appui des enseignants est passé de 80% l’année passée à 90% cette année. Nos amis syndicalistes des écoles protestantes ne le savent peut-être pas, car Son excellence Charles Mbutamuntu avait prévu de les rencontrer pour échanges, après l’avoir fait avec les Catholiques. Les 10% affectés à l’appui des bureaux gestionnaires dans leur travail de supervision soutiennent la lutte contre les antivaleurs.

Je vous remercie de publier ce droit de réponse dans son intégralité pour éclairer la lanterne de l’opinion.

Lefils MATADY, Coordonnateur/Cellule de Communication

Ministère provincial de l’Éducation/Kinshasa


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising