Connect with us

À la Une

CAN Égypte 2019 : Cedric Bakambu convoite le titre !

Published

on

Après la qualification, le dimanche 24 mars dernier, Cedric Bakambu, pion majeur du Onze national, a fait savoir à l’émission « Talent d’Afrique »( Canal Plus), les ambitions de la RDC à la prochaine Coupe d’Afrique des nations qui va se tenir en Égypte en juin et juillet 2019.

La pression

Pour cette rencontre de la dernière journée jouée comme une finale, Bakambu a avoué avoir subi une grosse pression comme c’était le cas lors des éliminatoires de la Coupe du Monde face à la Tunisie (2-2) à Kinshasa. Un match qu’il qualifie comme la plus grosse déception de sa carrière.
« Le match face à la Tunisie, c’est la plus grosse déception de ma carrière footballistique. On est resté sur la très grosse déception de la Tunisie. Il ne fallait pas réitérer la même performance. Il fallait tout faire pour remporter ce trois points pour ne pas avoir des regrets à la fin. On avait beaucoup de pression, on a réussi. La visite du président de la République la veille du match a réconforté, mais aussi inquiété. Toutefois, on était confiant et on savait à quoi s’attendre. Et il y a beaucoup de soulagement après cette victoire et le président de la République qui est venu aux vestiaires pour nous féliciter », a-t-il rapporté..

Les ambitions

Autant que Youssouf Mulumbu, le capitaine des Léopards, qui a fixé les objectifs de leur équipe, Bakambu a aussi affiché ses ambitions.

« On ira avec beaucoup d’ambitions. Il ne faut pas se cacher , pourquoi pas le titre. On joue une compétition pour être le meilleur. On y va pour gagner… », a-t-il balancé.

Les atouts

Selon Cedric Bakambu, la RDC a des potentiels, surtout à la ligne d’attaque.

« C’est clair qu’on a un bon potentiel offensif. On peut marquer à tout moment. Ce qui fait notre force. Mais il faut qu’on travaille encore plus justement pour la CAN. On n’est bien armé… »

Et à la question de savoir si l’actuel groupe des Léopards est meilleur que ceux des années antérieures, Cédric a répondu intelligemment :
« Je ne sais pas, mais je sais qu’on a un niveau de l’expérience. On est bien armé, on a vécu pas mal des choses ensemble. Je pense que cette CAN (Égypte 2019 ndlr… ) ça peut être en quelque sorte la CAN de révélation pour notre génération ».

Plus de 100.000 supporters au stade

Lors de cette rencontre des Léopards face au Lones Stars du Liberia, le stade des Martyrs était plein comme un oeuf, avec un public qui a poussé ce onze de Florent Ibenge a gagné ce match : « Ça faisait un énorme bruit. Merci à la population congolaise, sans elle, peut-être qu’on allait pas gagner. Vu qu’on a été poussé jusqu’à la fin de la rencontre, ce qui nous a donné la force et nous a permis d’engranger ces trois points », a dit Cedric Bakambu.

CAN 2017: mauvais souvenir

Ça sera une deuxième CAN pour l’attaquant congolais de Beijing Guoan, mais la première a été marquée par une fausse note.
« À titre personnel, c’était vraiment frustrant (CAN 2017 ). C’est le coach qui décide, mais c’est clair que c’est son plan personnel pour la dernière CAN, c’était une déception pour moi, parce que je n’ai fait qu’un seul match. J’ai vraiment à coeur de démontrer tout mon potentiel et tout mon talent en Égypte », a-t-il promis.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising