K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

CAN Cameroun 2019 : après son nul face au Congo/Brazza, la RDC attend sa qualification en mars 2019

Published

on

Match sous haute tension, le derby du fleuve entre les Diables Rouges du Congo/Brazzaville et les Léopards de la RDC, s’est joué au stade Massamba Débat ce dimanche 18 novembre 2018. Au finish, les fauves de la RDC ont arraché un nul d’un but partout, dans un match comptant pour la 5 ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2019.

À la baguette, Mputu Mabi Trésor, Youssouf Mulumbu, Kabango Kasongo et autres, au four et au moulin, ont tous mouillé le maillot dans la douleur pour arracher ce nul un peu précieux pour la suite.

Kabongo Kasango était le seul buteur RDcongolais à la 22 ème minute de la première période, après un coup franc bien botté par Trésor Mputu renvoyé par le gardien brazzavillois. Et le but égalisateur était arrivé avant la pose (38e), marqué par le maître joué brazzavillois, Thierry Bifouma.

45 minutes de pose avant la reprise de la deuxième période !

Obligée d’accepter de souffrir le martyr à Brazzaville, la légion rd congolaise à Brazzaville a été obligé d’affronter dame la pluie qui s’est invitée de manière impromptue, faisant même arrêter le match pendant plus où moins 45 minute juste après la première période.

Le trio arbitral camerounais s’est vu obliger de patienter pendant longtemps avant de reprendre la partie, après avoir tenté de faire rebondir le ballon durant les 15 minutes de la mi-temps sans succès.

Notons qu’à la suite de cette forte pluie qui s’est abattue au stade aucune équipe n’a pu dérouler un bon football. Ainsi, les Léopards et les Diables rouges ont du procéder par des jeux directs en sautant parfois le milieu du terrain.

Malgré l’inondation du terrain, la RDC a eu plus d’occasions que les Diables Rouges. N’eut été la maladresse de ses joueurs, mais aussi ce joli but de Trésor Mputu d’un lobe refusé par l’arbitre, alors qu’il n’y avait ni faute, encore moins un hors jeu, les compatriotes de Ndaye Mulamba allaient gagner.

Un match qu’on arrive pas à gagner, il faut au moins arracher un nul, dit-on. Le Onze RDcongolais a fait l’essentiel en arrachant ce match nul malgré que l’équipe rebondit à la troisième position du classement, après la victoire du Libéria devant le Zimbabwe ce même dimanche(1-0).

Une qualification attendue en mars 2019

Malgré sa troisième position derrière le Zimbabwe et le Liberia qui comptent 8 et 7 points, les Léopards avec leur 6 points gardent leur destin en main et sont bien partis pour se qualifier à cette CAN Cameroun 2019. La barrière à franchir reste le Liberia, lors de la dernière journée de ces éliminatoires qui aura lieu au mois de mars de l’année prochaine, soit trois mois avant la phase finale.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

EPST : La Synergie des Syndicats des enseignants met en garde le SECOPE !

Published

on

La Synergie des Syndicats des enseignants de la République Démocratique du Congo, réunie en Assemblée Générale le samedi 14 mai 2022 à Kinshasa, pour évaluer les promesses du Gouvernement aux enseignants, a lancé une mise en garde à l’endroit du Service de la Paie et du Contrôle des enseignants (SECOPE).

Au cours de la déclaration finale de cette réunion, lue devant la presse, le Secrétaire Général du Synecat, Jean-Bosco Puna, s’est exprimé en ces termes : ” La Synergie met en garde le SECOPE et l’invite à assurer ses prérogatives, conformément à ses missions initiales “.

Par contre, rien n’a été précisé comme grief à l’endroit de ce Service, lors de cette déclaration.

Dans la recherche des informations, la rédaction du CONGOPROFOND.NET est entrée en contact avec des écoles et a constaté que la grande majorité des enseignants mécanisés par le SECOPE, au mois de janvier, n’a pas été payée en avril, comme annoncé par le ministre de l’EPST.

Pour les enseignants affiliés à ces Syndicats, le Gouvernement n’a pas réalisé les promesses faites à Mbuela Lodge à Kisantu, au début du mois de novembre 2021, lors des négociations entre banc syndical des enseignants et le banc gouvernemental.

C’est pourquoi, ajoute Jean-Bosco Puna, : ” Les enseignants demandent au Gouvernement, avant d’envisager la rentrée scolaire prochaine, de suspendre la retraite cavalière, de payer le troisième palier à tous les enseignants de l’EPST et de payer les vrais enseignants N.U “.

Néanmoins, précise-t-il : ” Les enseignants décident de poursuivre les enseignements dans toutes les écoles primaires et secondaires, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo et attendre la clôture de l’année scolaire 2021-2022, pour des actions bien planifiées à leur profit “.

Rappelons que l’année scolaire en cours a démarré le 04 octobre 2021 sur fonds de grève, au niveau des écoles publiques.

Les enseignants revendiquent l’amélioration de leurs conditions sociales. Les points saillants de ces revendications sont la régularisation de la situation des enseignants dits N.U et le paiement des deuxième et troisième paliers de salaires.

Selon les autorités, 70.023 enseignants Nouvelles Unités viennent d’être payées en avril dernier.

Jules KISEMA KINKATU/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising