Connect with us

Actualité

CAN 2019 : le feu vert de la FIFA arrive trop tard pour Giannelli Imbula

Published

on

Alors que les Congolais attendaient cette réponse avant le 11 juin, la date limite d’enregistrement pour la Coupe d’Afrique des Nations Égypte 2019, la FIFA qui détenait le dossier de Giannelli Imbula, n’a répondu favorablement à la requête de la FECOFA qu’un jour après la transmission de la liste des 23 sélectionnés à la CAF par le sélectionneur de la RDC, Jean Florent Ibenge Ikwange.

Une nouvelle qui vient encore de blesser et le joueur et les sportifs congolais qui voulaient a tout prix que ce natif de Paris Saint-Germain en France endosse pour la première fois les maillots du pays de ses ancêtres.

Quand le férié bloque Imbula

La commission du statut du joueur a organisé une séance de travail en conférence téléphonique, le 10 juin 2019, avec le chargé des questions juridiques de la FECOFA, Me Emmanuel Kande, en vue d’avoir les plus amples informations. La FIFA avait été rassurée des informations supplémentaires données par le préposé de la FECOFA, mais malheureusement, le 10 juin tombait le lundi de la Pentecôte, donc une journée fériée en Suisse et partout en Europe. Les juges ne pouvaient donc siéger que le 11 juin soit le dernier jour d’enregistrement des 23 joueurs pour la CAN Égypte. Et la décision a été notifiée un jour après, soit le 13 juin 2019.

Que dit le règlement ?

Le règlement dit que « la FECOFA ne peut entamer la procédure qu’à partir du moment où le joueur donne son consentement et signe sa lettre de demande d’association et que la procédure au niveau de la FIFA n’étant pas soumise à un délai quelconque, le juge rend sa décision sur base des éléments présentés au dossier ».

Pour ce qui est de la compétition (CAN), selon le chapitre 30 dans son article 72. 1 et 2 du règlement de la compétition concernant la liste des joueurs pour le tournoi final :

Dix (10) jours avant le premier match du tournoi final, une liste de vingt-trois (23) joueurs au maximum, dois parvenir au secrétariat de la CAF et aux équipes concernées. Toute fédération qui ne se conforme pas à cette disposition payera à la CAF une amende de vingt mille (20 000) dollars US. Aucune modification à la liste des vingt-trois (23) joueurs ne sera admise, sauf en cas de force majeure, reconnu comme tel par le comité d’organisation.

 

Si sept jours avant le jour du coup d’envoi du tournoi final, la liste des 23 joueurs n’est pas reçue au secrétariat de la CAF, l’équipe concernée n’aura droit qu’à l’enregistrement de 21 joueurs seulement.

-Un joueur de la liste définitive ne pourra être remplacé que s’il a été gravement blessé au plus tard vingt-quatre (24) heures avant le début du premier match de son équipe. Son
remplacement doit être approuvé par écrit par la commission médicale de la CAF, après réception et acceptation d’un certificat médical détaillé. La commission médicale de la CAF rédigera un certificat attestant que la blessure est suffisamment grave pour empêcher le joueur de participer à la Coupe d’Afrique des Nations et remettra ce certificat à la commission d’organisation pour approbation.
Une fois le certificat approuvé, l’association devra alors immédiatement désigner un remplaçant et en informer le secrétariat général de la CAF. La liste définitive des vingt-trois (23) joueurs sera publiée par le secrétariat général de la CAF.

D’où, après avoir parcouru ce règlement, ça paraît impossible que le joueur de Real Vallecano en Espagne, Giannelli Imbula, puisse jouer la CAN Égypte 2019, mais du moins, il est désormais éligible pour les prochaines échéances des léopards.

Si son cas est réglé, il faut aussi noter que pour Aaron Tshibola, lui, son dossier n’a pas été régularisé par la FIFA. Il devra encore patienter avant de porter les couleurs de la RDC dans un match officiel.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Actualité

Kinshasa : un conseiller de Tshisekedi et cadre à l’UDPS arrêté pour viol sur mineure

Published

on

By

 

 

L’information a été confirmée à CAS-INFO par des sources judiciaires et du parti.

Antoine Ababifuanina, membre du collège des hydrocarbures à la présidence de la République et Secrétaire National adjoint chargé de l’organisation et implantation de l’UDPS, a été arrêté le jeudi 29 septembre 2022 par la police à Kinshasa.

Selon nos sources, il est accusé de « viol sur mineure ».
Une autre source renseigne que ce dernier devrait être transféré au parquet ce vendredi pour ensuite être jugé en procédure de flagrance.

« Nous suivons le cas du Conseiller Antoine Ababifuanina, soupçonné et détenu par la police pour viol sur mineure, l’Officier de Police Judiciaire, instructeur du dossier, nous a rassuré qu’il sera transféré au Parquet ce vendredi. Pas de trafic d’influence« , a écrit Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice.

CAS-INFO.CA


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising