mbet

Connect with us

Actualité

CAF-C2 : DCMP a arraché un nul au prix de la peine, Berkane a cloué ESAE

Published

on

C’est un nul à l’arraché au prix de la peine pour le Daring Club Motema Pembe devant Zanaco de Zambie ce dimanche 01 décembre 2019 au stade des Martyrs pour le compte de la première journée de la phase des groupes (D) de la Coupe de la Confédération africaine.

Le Daring a frôlé la défaite dans cette rencontre, puisque les Immaculés ont été cueillis à froid par les Zambiens à la 25e minute par S. Moussa après une contre-attaque bien menée. Un Daring complètement à côté de la plaque dans cette première partie.

Au retour de la deuxième période, Isaac Ngata sort Vinny pour Kolawole et Mbele remplace Ngouelu, deux changements qui n’apportent toujours rien jusqu’à l’heure de jeu. Il fallait l’arrivée de Loko Arsène pour stabiliser un peu le milieu de terrain des Tupamaros qui vont égaliser à la 79e minute par l’entremise de Nigérian Peter Kolawole après un service de William Likuta dans le flanc droit. Signalons par ailleurs que les Zambiens ont eu un carton rouge à la 66e.

Somme toute, le Daring doit ce match nul à son gardien Mouko Barel, impérial dans sa cage. Ce dernier a fait quatre arrêts réflexes qui allaient mettre le Daring a genou dans cette rencontre de la première journée.

Le Daring doit se remettre au travail puisque la deuxième journée arrive déjà le week-end prochain, soit le 8 décembre au Benin face à ESAE. Ce dernier a été copieusement battu par Renaissance Berkane au Maroc sur la note de 3 buts à 0.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Ituri : Peine de mort et radiation de l’armée pour des militaires impliqués dans la vente d’armes aux miliciens !

Published

on

La cour militaire de l’Ituri a rendu son verdict, ce vendredi 27 mai, dans le procès ventes d’armes et munitions aux groupes armés dans la province de l’Ituri.

Parmi les 15 prévenus poursuivis pour association des malfaiteurs, participation aux mouvements insurrectionnels et crime de guerre par meurtre, 13 ont été condamnés et 2 autres acquittés pour insuffisance de preuves.

Sur la liste des condamnés, on y retrouve 8 militaires FARDC dont 3 officiers. Ils sont condamnés à des peines de mort et sont radiés définitivement de l’armée. Parmi eux, le lieutenant-Colonel Kalegamire Marcel.

Afoyo Deogratias et Makusi Lotsove, deux autres civils poursuivis pour les mêmes faits, ont également été condamnés à des mêmes peines.

Bénéficiant de circonstances atténuantes, les prévenues Biwaga et Michiline Yenga ont toutes deux écopé de 10 ans de service pénale principale et sont sommées au payement de 250 000 FC de frais d’instance.

Ces condamnés, désormais locataires officiels de la prison centrale de Bunia, disposent de 5 jours pour interjeter appel.

Cependant, sur la liste des acquittés, l’on retrouve un officier militaire et un civil. Il s’agit du major Ngoy Kabulo et le taximan Muloko Bongi Dieudonné dont la moto sera aussi restituée.

Un arrêt de la cour salué par certains habitants de la ville de Bunia. Nombreux estiment que la poursuite des audiences contre les personnes impliquées dans l’insécurité en Ituri et leur condamnation serviront d’exemples pour les autres qui pourront éventuellement s’engager dans cette pratique.

A signaler que ce procès très médiatisé a été ouvert depuis le 25 avril 20220.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising