Connect with us

À la Une

Ça sent le roussi au Cadastre Minier : le DG sortant Mupande convoqué ce jeudi à la Police Judiciaire des Parquets

Published

on

Une invitation datée du 02 juin 2021 et signée Mbuangi Mbuangi Richard, Inspecteur Judiciaire à la Police Judiciaire des Parquets, a été formellement adressée au Directeur Général sortant du CAMI (Cadastre Minier), Jean-Félix Mupande, afin qu’il se présente ce jeudi 03 juin, sous le coup de 11 heures, à l’office de ce limier de la justice. Rendez-vous est donc pris entre l’un et l’autre au Palais de la Justice, au bâtiment abritant le ministère de la Justice.

Bien que l’objet de cette invitation n’ait pas été révélé à l’opinion, on présume qu’il est lié à la gestion de ce mandataire public qui a brillé, pendant presque trois ans, par un refus systématique de procéder à la remise-reprise avec la nouvelle directrice générale, Chantal Bashizi Lembo, nommée pourtant par Ordonnance présidentielle depuis décembre 2018. La volonté clairement affichée de Jean-Félix Mupande de s’accrocher à son poste, contre la double décision de la plus haute autorité du pays et de son ministre de tutelle laisse penser à une manœuvre visant à cacher des faits liés à sa mauvaise gestion.

Comme pour confirmer des soupçons de détournements des fonds publics qui pèsent sur lui, il a sollicité, auprès de l’actuelle ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi, un délai de grâce de deux semaines, avant la passation des pouvoirs avec la nouvelle patronne du Cami, faisant ainsi reporter la cérémonie prévue le lundi 31 mai dernier. Ce faux bond a mis la puce à l’oreille de la tutelle, qui a aussitôt pris des mesures conservatoires contre le Directeur général sortant, notamment l’interdiction de poser des actes de gestion, ou d’utilisation des biens de ce service public ou de procéder aux mouvements du personnel.

D’aucuns pensent que la saisine de la justice est dictée par le souci de prévenir des fuites de documents, des fonds et du patrimoine du Cami, où on laisse entendre que de nombreux « cadavres » garniraient les placards. Ça sent donc le roussi du côté de l’avenue de la Justice, à Gombe, où se brassent des millions de dollars américains générés par des opérations de saucissonnage des gisements miniers au détriment de la République.

Bien que Jean-Félix Mupande soit présumé innocent, nombre d’observateurs le voient en route, pour bientôt, pour la prison de Makala, pour allonger la liste des mandataires indélicats coupables de pillage des richesses du pays.

Le Phare


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Éliminatoires Mondial Basket : Après sa double victoire sur Kenya et Sénégal, la RDC affronte ce dimanche l’Égypte 

Published

on

Comme lors de la deuxième fenêtre, les Léopards de la RDC ont réédité l’exploit ce samedi 2 juillet en Égypte face aux Sénégalais (72-60), dans un match comptant pour la deuxième journée de la troisième fenêtre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2023.

Après avoir gagné leur premier match par forfait contre le Kenya et validé son ticket pour la fenêtre suivante, la RDC aligne donc une deuxième victoire dans cette troisième fenêtre. Elle va croiser l’Égypte, ce dimanche 03 juillet, pour la dernière journée. Une victoire face à l’Egypte fera énormément du bien à la RDC avant la dernière fenêtre car les points des trois premières fenêtres seront reconduits à la dernière.

Pour ce match face au Sénégal, la RDC a maitrisé le premier et le troisième quart-temps. Les hommes du technicien Thomas Drouot ont cédé lors du deuxième quart-temps et ont lutté lors du dernier quart-temps, soit (17-11,10-14, 22-11, 23-24)

Côté statistiques, les Sénégalais ont dominé les Léopards en lancers-francs soit 81% sur 17%. Les Léopards étaient supérieur dans les tirs de 2 points, soit 61% sur 53% côtés Sénégalais. Le Sénégal a gagné 33 rebonds contre 28 pour la RDC, etc.

Au classement l’Égypte et la RDC avec le même nombre des points sont classés premier et deuxième avec chacun 9 points.

Il faut noter que les trois meilleures équipes des Groupes A, B, C et D se qualifieront pour le second tour des Éliminatoires Zone Afrique (Groupes E et F), qui se déroulera lui en août 2022. Les deux meilleures de chacun de deux groupes et la meilleure troisième obtiendront les cinq billets pour aller représenter l’Afrique au tournoi mondial de 2023, coorganisé par l’Indonésie, le Japon et les Philippines.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising