Connect with us

À la Une

Ça sent le roussi au Cadastre Minier : le DG sortant Mupande convoqué ce jeudi à la Police Judiciaire des Parquets

Published

on

Une invitation datée du 02 juin 2021 et signée Mbuangi Mbuangi Richard, Inspecteur Judiciaire à la Police Judiciaire des Parquets, a été formellement adressée au Directeur Général sortant du CAMI (Cadastre Minier), Jean-Félix Mupande, afin qu’il se présente ce jeudi 03 juin, sous le coup de 11 heures, à l’office de ce limier de la justice. Rendez-vous est donc pris entre l’un et l’autre au Palais de la Justice, au bâtiment abritant le ministère de la Justice.

Bien que l’objet de cette invitation n’ait pas été révélé à l’opinion, on présume qu’il est lié à la gestion de ce mandataire public qui a brillé, pendant presque trois ans, par un refus systématique de procéder à la remise-reprise avec la nouvelle directrice générale, Chantal Bashizi Lembo, nommée pourtant par Ordonnance présidentielle depuis décembre 2018. La volonté clairement affichée de Jean-Félix Mupande de s’accrocher à son poste, contre la double décision de la plus haute autorité du pays et de son ministre de tutelle laisse penser à une manœuvre visant à cacher des faits liés à sa mauvaise gestion.

Comme pour confirmer des soupçons de détournements des fonds publics qui pèsent sur lui, il a sollicité, auprès de l’actuelle ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi, un délai de grâce de deux semaines, avant la passation des pouvoirs avec la nouvelle patronne du Cami, faisant ainsi reporter la cérémonie prévue le lundi 31 mai dernier. Ce faux bond a mis la puce à l’oreille de la tutelle, qui a aussitôt pris des mesures conservatoires contre le Directeur général sortant, notamment l’interdiction de poser des actes de gestion, ou d’utilisation des biens de ce service public ou de procéder aux mouvements du personnel.

D’aucuns pensent que la saisine de la justice est dictée par le souci de prévenir des fuites de documents, des fonds et du patrimoine du Cami, où on laisse entendre que de nombreux « cadavres » garniraient les placards. Ça sent donc le roussi du côté de l’avenue de la Justice, à Gombe, où se brassent des millions de dollars américains générés par des opérations de saucissonnage des gisements miniers au détriment de la République.

Bien que Jean-Félix Mupande soit présumé innocent, nombre d’observateurs le voient en route, pour bientôt, pour la prison de Makala, pour allonger la liste des mandataires indélicats coupables de pillage des richesses du pays.

Le Phare


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Léandre Miema : Le nouveau DG à la tête de la Francophonie RD Congo pour bousculer les conventions

Published

on

Léandre Miema, le nouveau Délégué Général de la Francophonie en RDC, incarne la nouvelle génération de leaders déterminés à faire entendre la voix de leur pays sur la scène internationale. Avec un parcours atypique et des qualités indéniables, il se positionne comme un acteur clé pour relever les défis colossaux auxquels la RDC est confrontée.

Son parcours honorable et ses qualités exceptionnelles sont autant d’atouts dans ses nouvelles fonctions. Jeune mais talentueux, Léandre Miema se distingue par son patriotisme, sa foi inébranlable, son acharnement au travail et son professionnalisme exemplaire. Issu de l’École Nationale d’Administration en RDC et de l’ENA en France, il allie une solide formation d’ingénieur à une expertise en gouvernance publique.

Expert-conseil en numérique, il est fondateur du Kassiterit’s club et du start-up Technosoft.

Sa détermination et son engagement en font un leader résolu à défendre les intérêts de son pays. Les défis à relever et les objectifs à atteindre sont certes énormes mais pas insurmontables pour ce travailler acharné. En tant que DG de la Francophonie RDC, Léandre Miema a pour mission de redonner à son pays une place prépondérante sur la scène internationale.

Son dynamisme et sa volonté de faire bouger les lignes sont des atouts majeurs pour assurer la représentativité de la RDC dans les instances internationales. Malgré l’occupation et les agressions que subit la RDC depuis des décennies, il s’engage à porter haut et fort la voix de son pays.

Léandre Miema incarne l’espoir d’une nouvelle ère pour la RDC, où la jeunesse et l’audace se conjuguent pour relever les défis du présent et de l’avenir. Son parcours et ses qualités font de lui un leader iconoclaste, prêt à défier les conventions pour faire avancer son pays sur la voie de la prospérité et de la reconnaissance internationale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain/Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte