K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

Assemblée nationale : Les députés fantômes en voie d’invalidation !

Published

on

Plusieurs députés nationaux de la République démocratique du Congo se verront retirés leur qualité de représentant du peuple, par procédure d’invalidation. Et pour cause !  L’absentéisme d’un bon nombre ayant pris l’habitude de sécher les plénières. Nombreux parmi les “honorables députés nationaux”, en effet, ne trouvent pas intérêt à prendre part aux activités parlementaires.

Des voix s’élèvent dans l’opinion et appellent le président de l’Assemblée nationale, Mboso Nkodiapwanga, à faire appliquer l’article 95 du règlement intérieur de la chambre basse du parlement congolais, en invalidant les députés nationaux qui ne prennent pas part aux activités parlementaires.

Plusieurs noms circulent déjà dans les couloirs du Palais du peuple parmi les députés nationaux demeurés invisibles depuis quasiment le début de la législature. Il s’agit notamment de Néhémie Mwilanya, Charles Nawej, Aubin Minaku, Papy Nyango, Henry Mova Sakanyi, Marie-Ange Mushobekwa, Adolphe Muzito, qui pourraient servir d’exemple.

Georges Kapiamba, président de l’ONG ACAJ, soutiendrait l’invalidation des députés nationaux absentéistes et sécheurs de plénières.

Pour lui, en effet, “ces députés trahissent le mandat leur confié par le peuple”. “Il est éthiquement inacceptable qu’ils continuent de bénéficier de l’argent public sans aucune contrepartie”, reporte-t-on.

John Lungila, journaliste de Kinshasa, propose, dans une vidéo mise en ligne lundi soir, que le président Mboso ne se limite pas à des simples sanctions administratives, mais qu’il confie les dossiers de ces députés à la justice, qui va les sommer de rembourser au trésor public ce qu’ils ont gagné sans participer aux activités parlementaires. Il se dit indigné de constater que les députés nationaux qui produisent les lois de la République ne les respectent pas eux-mêmes et gagnent beaucoup davantages de l’État sans faire le travail pour lequel ils sont payés.

Émile YIMBU/CONGOPROFOND.NET

À la Une

RDC : Déjà en ordre de bataille, le MCU Civuila Ilunga pose une condition pour soutenir Fatshi en 2023 !

Published

on

Ouverts le samedi 14 mai, les États-généraux du Mouvement des Congolais Unis (MCU) se poursuivent ce lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. Y prennent part, les cadres inter-federeaux, fédéraux et nationaux de cette formation politique membre de l’Union Sacrée.

À l’ouverture de ces assises Jean-Paul Civuila Ilunga a invité les participants de son parti à abattre un travail de fond, en mettant un accent particulier sur les élections générales prévues en 2023. Pour le numéro 1 du MCU, ces assises seront porteuses d’une vision claire sur le processus électoral de 2023 et annonceront un programme ambitieux de ce parti pour les élections à venir.

S’agissant du candidat à la présidence de 2023, Jean-Paul Civuila pose une condition pour soutenir l’actuel président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, à l’élection présidentielle de 2023. Pour lui, le MCU soutiendra la candidature de Félix Antoine Tshisekedi à la seule condition qu’il soit ” Indépendant”. ” S’il est candidat de l’UDPS, le MCU présentera son propre candidat !”, a-t-il souligné.

Concernant l’actualité politique nationale, le patron du MCU est revenu sur le bilan du premier ministre SAMA LUKONDE. Tout en le jugeant négatif, il a demandé haut et fort sa démission et celle de son gouvernement.

Fidèle à son cheval de bataille, Jean-Paul Civuila a réiteré son appel au président Tshisekedi, lui demandant de se débarrasser de ses amis dans son entourage. ” Je voudrais revenir sur une situation avant de passer à un autre point. Ce pays ne peut être dirigé, si le président ne nous écoute pas. Nous avons parlé du Premier ministre, nous avons parlé de l’entourage du président…”, souligne-t-il.

A travers ces États généraux, convient-il de souligner, le MCU se met en ordre de bataille et démontre sa détermination de participer aux élections 2023 avec sérénité pour une victoire.

Notons que ces assises prendront fin ce mardi 17 mai à Kinshasa.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising