Connect with us

non classé

Assemblée nationale : Kabund déchu !

Published

on

La chambre basse du parlement, sous la direction de Jeanine Mabunda, a examiné ce lundi 25 mai 2020 la pétition de Jean-Jacques Mamba exigeant la destitution de Jean-Marc KABUND a KABUND du poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Après plusieurs interventions des députés nationaux allant dans le sens de soutenir la pétition de Jean-Jacques Mamba, la majorité d’élus a voté pour l’éviction de Jean-Marc KABUND.

Après cette destitution, c’est une page sombre qui vient de s’écrire dans le parcours politique de Jean-Marc KABUND a KABUND qui se contentera désormais de son unique statut de député national et plus jamais de membre du bureau de cette chambre législative.

Bien avant cette étape, la plénière a été suspendue suite à l’incident causé par les députés de l’Union pour la démocratie et le progrès et Social ( UDPS) après le rejet de la motion soulevée par l’élu de la Lukunga, le Professeur Tony Mwaba, qui avait sollicité le renvoi de la pétition à la commission PAJ pour examen des irrégularités dénoncées. Proposition bottée en touche par Jacques Djoli qui a laissé entendre que la pétition doit être examinée en plénière et non par la commission, car dit-il, la pétition est une démarche soutenue par le règlement intérieur de la chambre basse.

Pour sa part, l’élue de Bumba et Présidente de l’Assemblée nationale, Jeannine Mabunda, avait dans son intervention dénoncé une consigne soutenues par les élus UDPS de manière à semer le désordre pour perturber le déroulement de la plénière.

L’unité, une urgence pour l’UDPS-TSHISEKEDI

Après cette destitution, analysent plusieurs observateurs, le parti présidentiel va probablement tirer les conséquences face à son partenaires du FCC. D’autres par contre estiment que l’Udps ne peut pas brûler le pays en ce temps de crise sanitaire causée par la Covid19 pour un individu remplaçable.

“Jean-Marc KABUND doit se ressaisir et restaurer l’unité au sein du parti pour soutenir le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi qui actuellement se bat seul face à plusieurs blocs politiques notamment Lamuka, FCC, bien qu’en coalition, mais aussi face l’UNC de Vital Kamerhe qui a actuellement des ennuis judiciaires…”, a fait remarquer un analyste à CONGOPROFOND.NET.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :