mbet

Connect with us

À la Une

Assemblée nationale: H.T. Lokondo en lice pour le perchoir contre J. Mabunda

Published

on

Qui succédera à Aubin Minaku ? Deux députés de l’ancienne Majorité Présidentielle( MP) sont déjà engagés dans l’élection de la présidence de l’Assemblée nationale. D’abord Jeanine Mabunda, présentée par son parti politique (Pprd) et ensuite, Henri-Thomas Lokondo, personnalité politique influente de la même famille politique que la précédente candidate.

La bataille pour le perchoir est bel et bien lancée. Cependant, face au retard du aux déclarations individuelles d’appartenance politique, une nouvelle date est attendue par l’opinion pour les élections des membres du Bureau définitif dont le président.

Jusqu’ici deux grands noms sont révélés au public: Henri-Thomas Lokondo qui va affronter son ” alliée” Jeanine Mabunda.

L’élu de Mbandaka va-t-il créer la surprise comme Léon Kengo au sénat en 2006, face à la coalition majoritaire à l’assemblée nationale qui soutient la candidature de l’élue de Bumba, ancienne ministre du Portefeuille et ex conseillère de l’ex chef de l’Etat dans la lutte contre les violences sexuelles? Le doute plane encore.

Toutefois, ce fils ” rebelle” de l’ex MP compte énormément sur les nombreuses frustrations provoquées à l’intérieur du FCC lors des prises de grandes options de la vie politique nationale.

Henri-Thomas Lokondo Yoka né en 1955) est un homme politique congolais, député de l’ Assemblée nationale en 2011 avait auparavant occupé les fonctions de vice-ministre des Travaux publics de 1993 à 1994 et vice-ministre des Affaires étrangères de 1996 à 1997. Dans les années 2000, il a formé son propre parti, l’Union congolaise pour la liberté.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

RDC : Le paradoxe Katumbi sur la guerre du M23 !

Published

on

Réagissant sur les affrontements actuels entre les FARDC et les rebelles du M23, le Président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi écrit ceci sur son compte twitter:

“Jamais la guerre n’apporte de solution. Face à la nouvelle épreuve que nous traversons, soyons tous unis. Tout mon soutien va aux #FARDC qui se battent avec courage face aux #M23 ! Le sort des milliers de nos compatriotes en détresse doit être notre toute première préoccupation.”

Un tweet qui a suscité plusieurs réactions en défaveur du candidat à l’élection Présidentielle de 2023.

Plusieurs internautes ont indiqué les incohérences contenues dans ce tweet:

D’un coté, l’ancien Gouverneur du Katanga déplore le fait que la guerre n’apporte pas des solutions. De l’autre, il encourage les FARDC à continuer la guerre contre les M23.

Si la guerre n’apporte pas la solution, Pourquoi continuez à se battre alors?

Et dire que Moïse Katumbi ne cite pas nommément le Rwanda comme soutien aux M23 n’arrange pas les choses pour celui qui vient de se réconcilier avec Joseph Kabila, son ancien ennemi.

Il est aussi un fait que Moïse Katumbi n’a jamais encouragé les consultations de Nairobi qui avaient pour but de rechercher la paix avec les groupes armés opérant à l’Est de notre pays.

À l’heure où tous les Congolais devraient parler d’une même voix pour soutenir ce énième combat contre le Rwanda et ses suppôts, les propos de Moïse Katumbi sonnent comme un aveu d’échec et de découragement…

Ce tweet aurait pu être évité !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising