Connect with us

À la Une

Arrestation maire adjoint de Kikwit : Eberande Kolongele non concerné

Published

on

Le professeur Kolongele Eberande Désiré Cashmir et Jean-Marc Kabund a Kabund ne sont impliqués ni de près ni de loin dans l’arrestation du maire adjoint de la ville de Kikwit.

Contrairement aux rumeurs selon lesquelles ces deux hauts cadres du parti présidentiel seraient à la base de cette arrestation pour avoir refusé de les accueillir à KIKWIT, des sources proches de la mairie renseignent que Jean-Claude Mungala est plutôt aux arrêts pour avoir ordonné des menaces physiques et une arrestation illégale contre un commerçant dénommé Kalala Jean-Bonheur dans la ville de Kikwit.

D’après des sources locales toujours, ce maire adjoint de Kikwit, protégé d’un haut cadre du Front commun pour le Congo, élu d’Idiofa, est un habitué des sales coups avec la bénédiction de son mentor, oubliant que les temps ont changé avec l’avènement de l’État de Droit prôné par le Cinquième Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi.

“Nous dénonçons les pressions et menaces de son mentor de Kinshasa qu’il sache que le temps des intouchables est révolu. Ce maire adjoint faisait la loi, interdisant des marches de protestation”, a dit à CONGOPROFOND.NET une source auprès du parquet général de Kikwit.

À l’heure où ces lignes sont couchées, CONGOPROFOND.NET apprend la relaxation de l’adjoint du maire.

Cependant, l’opinion locale à Kikwit a été surprise par une campagne des personnes de mauvaise volonté cherchant à tout prix à salir l’image de marque du professeur Désiré Cashmir Kolongele Eberande, digne fils de ce coin du pays après son retour gagnant sur la terre donnée pour acquise à une catégorie d’acteurs politiques proches de la coalition Lamuka mais aussi du Front commun pour le Congo.

Homme de Paix et de discipline, Eberande Kolongele est la personnalité sur qui le Grand Bandundu compte aujourd’hui après la déception de ses autres fils ayant occupé des hautes fonctions en République démocratique du Congo. Cet acteur a, durant son séjour de travail, prêché l’unité et la cohésion autour de la vision du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi afin de développer la République démocratique du Congo en général et le Grand Bandundu, en particulier. Le maire de la ville de Kikwit, les autorités politiques et militaires ainsi que des chefs traditionnels étaient présents pour accueillir leur frère en marge de la célébration de la 2e édition de la journée de la base pour honorer la bravoure des combattants durant la longue lutte pacifique qui a conduit Félix Antoine Tshisekedi à la magistrature suprême.

Durant son séjour, jamais la ville de Kikwit n’a connu pareille effervescence. À travers cette mobilisation grandeur nature, Kikwit est désormais le bastion de l’UDPS sur qui Fatshi peut compter lors des prochaines élections prévues sauf changement en 2023.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Abolition du système LMD en RDC : Fausse alerte !

Published

on

Le système d’enseignement Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est pas annulé en République Démocratique du Congo, contrairement aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux depuis la soirée du dimanche 23 juin 2024.

Ceci ressort d’un communiqué signé dans la soirée de ce lundi 24 juin 2024 par Marie-Thérèse Sombo Ayanne Safi Mukuna, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Le communiqué officiel note plutôt qu’au cours de la séance plénière d’investiture du gouvernement, le programme présenté et défendu, en son pillier 4, axe stratégique 4.2.1, prévoit la poursuite de la mise en place d’un système éducatif performant, inclusif et équitable, dont l’une des actions identifiées porte sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme LMD.

Ce faisant, son Excellence, madame la ministre de l’ESU a prévu dans sa feuille de Route une évaluation à mi-parcours de cette réforme dont la fin du premier cycle interviendra la fin de cette année académique“, lit-on dans ce communiqué.

Le même communiqué précise que le calendrier de ces assises sera publié dans les jours qui suivent pour éclairer les acteurs de l’ESU, de la communauté universitaire que des partenaires concernés et du public intéressé.

Rappelons que la réforme LMD qui est le substitut du système PADEM, a été instauré et mis en application dans les établissements tant Publics que privés en 2021 sur ordre du ministère honoraire de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, désormais ministre du Développement rural en RDC.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte