Connect with us

Actualité

Affaire ” Rawbank/100 USD avec étoile”: le silence de la BCC inquiète…

Published

on

Ce mercredi 09/10/2018, il a circulé sur les réseaux sociaux une lettre circulaire de la Rawbank instruisant ses caissiers, chefs de caisses et directeurs d’agences de ne plus accepter les billets de USD 100 comportant une étoile.

Cette décision saugrenue serait motivée par le fait que la population congolaise refuserait cette coupure.

Sachant que les banques commerciales dans leur rôle d’intermédiation financière ont aussi un devoir pédagogique d’éducation financière de la masse, cette décision interpelle à plus d’un chef.
Et pour cause ! Le refus d’accepter une coupure de billet qui a libre cours sur toute l’étendue du territoire relève normalement de la souveraineté étatique, dès lors devrait-on comprendre que les dirigeants de cette banque se considèrent au dessus de l’Etat Congolais ?

Cette décision a d’ailleurs vite fait d’être contredite par l’Association Congolaise des Banques(ACB), le syndicat des Banques, dans un communiqué signé de son secrétaire général.

Ainsi, il s’en suivra un rétropédalage de la Direction de la Rawbank allant dans le sens contraire de la circulaire interne incriminée.

Il sied d’admirer la dextérité de la communication externe de la Rawbank qui s’est attelé en un temps record à démentir ou plutôt désamorcer la bombe à retardement créée par ses propres services.

L’on est, cependant, en droit de se poser des questions sur l’opportunité d’une telle décision par les temps qui courent, en cette période préélectorale durant laquelle les nerfs de la population sont à vifs….à croire que cette Institution financière voudrait rajouter un peu d’huile sur le feu de la grogne populaire.

D’ailleurs si la Rawbank a été épinglée, elle ne demeure pas la seule banque de la place à avoir eu ce genre de comportements déconcertants.

En effet, d’autres banques commerciales de la place refuseraient cette coupure de billet, apprend on d’autres sources.

L’on notera aussi le silence assourdissant de l’Autorité de Supervision qu’est la Banque Centrale du Congo(BCC), ce qui peut conduire à réfléchir sur le regard qu’ont les banques commerciales de la place vis-à-vis de la Banque Centrale dont l’autorité est manifestement mise à mal par ce genre d’attitude des banques, qui agissent en toute impunité alors qu’elles devraient être sanctionnées.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Politique

Ituri : 9 sites identifiés par le P-DDRCS pour des miliciens disposés à déposer les armes

Published

on

Le programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation annonce avoir identifié 9 sites pouvant accueillir les miliciens ayant signé le cessez-le-feu à travers la province.

Révélation faite ce mardi 05 juillet à l’occasion de l’atelier de consultation des chefs coutumiers et notables des communautés Hema et Lendu sur les priorités de la paix en Ituri, organisé par la coordination provinciale de la société civile.

3 sites ont été identifiés
dans le territoire d’Irumu, 2 dans le territoire de Mahagi et 4 autres dans le Djugu.

Pour ce qui est du territoire d’Irumu, il s’agit du site d’Aveba dans la chefferie des Walendu Bindi, Irumu-Centre et Diango à une dizaine des kilomètres de la ville de Bunia dans la chefferie des Babelebe.

Ces deux derniers, respectivement de plus de 1000 et 350 hectares ont été visités et certifiés le 25 juin dernier par une équipe de la coordination nationale du P-DDRCS, conduite par le Colonel-Magistrat Pierre Égide Bossale.

Les sites de Nioka et Katanga dans le territoire de Mahagi servirons notamment à la formation des éléments démobilisés et le désarmement et démobilisation.

“ Après formation, les combattants seront réinsérés dans la communauté ” précise Willy Abibu Sebu Maes, coordonnateur provincial du P-DDRCS.

En territoire de Djugu, cette équipe indique qu’un site sera situé à Bambu, Pimbo, un autre à Saliboko puis à Kpandroma. Ces sites servirons de désarmement et démobilisation.

Pour rappel, la nouvelle équipe de P-DDRCS dirigée par M. Abibu entourée de Flory Kitoko et Esther Maturu, respectivement les coordonnateurs adjoints en charge des questions opérationnelles et administrations a pris officiellement ses fonctions depuis le 20 juin 2022.

Dans l’entre-temps, beaucoup sont ceux-là qui s’impatientent de voir les premiers miliciens désarmés et démobilisés effectivement par ledit programme.

Verite Johnson/Via buniactualite.com


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising