Connect with us

À la Une

Affaire “15 millions de USD”: accusé d’avoir détourné 400.000$, JM Kabund se dit victime d’un montage

Published

on

 

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-A-Kabund, vient de déclarer avoir appris avec consternation la publication, principalement sur les réseaux sociaux, d’un texte non autrement identifié attribué à Mediapart à la première page et à Jeune Afrique dont le logo apparaît en fond dans la deuxième page, citant le journal allemand Der Spiegel, dénonçant la cellule de communication du 1er vice président de l’assemblée nationale.

“Cette publication ne contenant que de fausses informations tendant visiblement à nuire à la personnalité de l’Honorable Jean-Marc Kabund n’est ni signée ni certifiée moins encore authentifiée,” peut-on lire dans la mise au point de la dite cellule de communication.

Et de poursuivre:

“Ce document, aux allures d’un SMS entre copains à la recherche du buzz, prétend révéler la clé de répartition d’une certaine somme de 15 millions de dollars américains qui serait issue du secteur pétrolier.

Ce qui est étonnant est que ce document ne dévoile rien: pas de fac-similés, pas de bordereaux de banque… pas de trace le concernant. Plus grave encore, ni ce pseudo article, ni le nom de l’Honorable Jean-Marc Kabund, ne se retrouvent sur aucun site officiel, aucun compte Twitter ou page Facebook de ces médias internationaux précédemment cités.”

Pour sa cellule de communication, “Jean-Marc Kabund n’étant concerné, ni de près ni de loin; il est clair qu’il s’agit tout simplement de la mauvaise foi concoctée à l’idée de semer le doute dans l’opinion sur la moralité avec laquelle il gère les affaires publiques.”

Elle rappelle que “la lutte contre la corruption a toujours été son principal cheval de bataille”.

Ses avocats sont donc saisis pour rechercher et traduire en justice les auteurs de cette sale besogne.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :