Connect with us

Actualité

65 ans de l’UCC : le Recteur Santedi sensibilise les anciens étudiants

Published

on

En prévision du 65ème anniversaire de l’Université Catholique du Congo ( UCC, ex Facultés Catholiques de Kinshasa), une importante réunion s’est tenue le lundi 20 décembre 2021, au restaurant Reine de la Paix, entre les anciens étudiants de cette institution et l’actuel Recteur, l’abbé Santedi Léonard. Au menu: Les préparatifs de 65 ans de l’UCC; L’immortalisation de la pierre historique surnommée” Libanga ya Mpiaka”; L’ouverture du compte bancaire et la tenue de l’assemblée générale des anciens étudiants ; etc.

D’entrée de jeu, l’abbé Recteur a présenté le plan organisationnel des festivités de 65 ans en 3 parties.

Primo, l’organisation d’un colloque international avec des éminents professeurs des autres universités d’ici et d’ailleurs, avec comme thème impact de l’éducation à la construction de la paix.”Car une jeunesse bien éduquée, est un avenir garanti”, a-t-il martelé.

Au sujet des activités culturelles, il a annoncé l’organisation d’un tournoi de football interfacultaire et interuniversitaire dénommé ” Coupe du Pape”; la présentation d’une pièce de théâtre avec la troupe Aurore; la tenue d’un grand concert; la remise des médailles de Mérite; l’organisation des olympiades; etc.

Pérennisation de l’image de l’UCC

Au chapitre des empreintes pour pérenniser l’image UCC, le prêtre a présenté quelques projets à ses anciens étudiants, notamment l’immortalisation de la mythique “Libanga ya mpiaka”; la construction d’une salle mémoriale et d’un restaurant pour les étudiantes qui seront internées dans les homes l’année prochaine; la mise en place d’un super marché; etc.

Face à la vision donnée par le Recteur sur l’organisation des 65 ans, les anciens présents à cette rencontre ont été unanimement d’accord.

Par ailleurs, ils ont soutenu l’idée d’ouverture d’un compte bancaire pour leur permettre de loger leurs contributions aux 65 ans de leur Alma mater. À cet effet, l’assemblée a proposé un montant de 50$ minimum pour tous les anciens, avec une brèche ouverte à tous de donner au prorata de leurs moyens, c’est-à-dire de 1 à 50$ et de 51$ à plus. ” Le numéro de compte sera mis à disposition de tous pour effectuer un dépôt en temps réel”, a martelé Jonathan Tshiabenda,
Rapporteur de la séance.

Concernant toujours les symboles, une proposition a été émise sur l’octroi par les anciens des bourses aux meilleurs étudiants au cours de l’année, soit 1 étudiant par faculté . Le nom de la bourse sera trouvé avec le temps.

Notons que d’autres propositions d’activité supplétives ont été exposées, parmi lesquelles l’organisation d’un tournoi de génies en herbe afin de tester la culture générale des étudiants et du mentorat afin de favoriser le partage des expériences des anciens avec les étudiants finalistes et pré-finalistes de deux cycles.

Une proposition sur une plate-forme interactive (un site web) de tous les anciens a été également signifiée presque fin prêt. Cette plate-forme mettra tous les anciens en contact, avec diversités de recherches, car le profil de chacun y sera placé.

Un documentaire des anciens a été également envisagé.

Quelques anciens ont également apporté une nette contribution en signifiant qu’il serait important de primer ceux qui ont le plus d’années au sein de notre Alma mater sans distinction aucune.

Toujours dans les propositions, l’Abbé Recteur a promis de doter les anciens d’un bureau équipé à Mont-Ngafula, pour faciliter l’insertion professionnelle de nos jeunes frères.

En rapport toujours avec la contribution des idées émises de l’Abbé Recteur, les anciens ont souhaité qu’il y ait lors du colloque, une représentativité des anciens sur l’exposé d’un sous-thème.

En ce qui concerne le second point à l’ordre du jour sur Libanga ya Mpiaka, il est prévu son déplacement vers l’intérieur, avec un documentaire de 52 min avec interview de quelques personnes, avec des beaux strophes poétiques.

In fine, l’assemblée générale des anciens étudiants a été fixée pour le mois de janvier entre le 26 et le 30.

Une communication en ce sens sera faite dans les jours à venir, les statuts étant prêts, cette assemblée générale sera également élective.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Lucain Kasongo : « Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois »

Published

on

« Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois. A cela s’ajoutent les avantages comme logement, transport, communication, carburant, … », a indiqué lundi 20 mai le président honoraire de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ) de l’Assemblée nationale, Lucain Kasongo.

Il l’a dit dans un entretien accordé à Radio Okapi.

Ce sont ces avantages qui poussent la plupart des députés à s’accrocher aux postes au sein du bureau au point de bloquer le bon fonctionnement de tout un pays, estime-t-il.

Pour le coordinateur du Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL), Valérie Madianga, l’engagement des élus nationaux d’appartenir à ce bureau est motivé par leur propre intérêt plutôt que par le bien de la nation.

« C’est l’argent qui attise des convoitises des acteurs politiques. Si vous calculez les 20 millions USD qu’on donne aux cabinets et les 100 millions autres qu’on donne au bureau, ça vous fait une marmite de 120 millions USD au moins par an, manipulés par le bureau de l’Assemblée nationale. C’est une véritable affaire », a-t-il expliqué.

Les députés nationaux attendent encore le nouveau calendrier pour élire les membres du bureau définitif. C’est devant les membres de ce bureau que le Gouvernement sera investi.

A l’Assemblée nationale, près de cinq mois après l’ouverture de la session inaugurale de cette nouvelle législature, l’élection et l’installation du bureau définitif se fait attendre.

Après plusieurs tractations pour dégager la liste consensuelle de l’Union sacrée de la nation, le présidium a renseigné que la nouvelle liste attend validation du Président de la République.

L’ancienne liste étant contestée par des députés qui dénonçaient le clientélisme et le népotisme dans le choix du présidium. Quelques proches et membres de famille de certains membres du présidium de l’Union sacrée de la nation étant proposés à ces postes.

Radiookapi.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte