mbet

Connect with us

Société

RDC : la Croix-Rouge souhaite mettre en place des projets au niveau de la gestion des infrastructures, de l’alimentation des milieux carcéraux

Published

on

L’évaluation du travail que fait le Comité international de la Croix-Rouge au niveau du secteur de l’administration carcérale et des prisons a été au centre des échanges entre la ministre d’Etat, ministre de la Justice et garde des sceaux, Rose Mutombo Kiese, avec Mme Rachel Bernhard, cheffe de délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

C’était au cours de l’audience lui accordée par la ministre d’Etat, ministre de la Justice et garde des sceaux ce jeudi dans son cabinet de travail.

«Nous avons échangé sur des projets que nous souhaiterons mettre en place au niveau de la gestion des infrastructures, de l’alimentation des milieux carcéraux ajoutant que nous avons eu d’excellences discussions avec Son Excellence Mme le ministre d’Etat, qui nous a demandé de nous engager plus qu’avant en termes de partenariat concernant la mise en commun de nos expériences, de nos expertises non seulement au niveau du CICR mais des autres partenaires pour travailler ,tous ensemble, en vue de trouver des solutions pérennes et délicates dans les prisons de la RDC», a-t-elle indiqué à l’ACP à l’issue de l’audience.

Mme Rachel Bernhard a, par ailleurs, fait savoir que le CICR travaille au niveau de la RDC, pour tout ce qui est lié aux conflits, et ce, en rapport avec les personnes qui sont arrêtées en lien avec les conflits , et le défi de sécurité ajoutant qu’ en prisons, on s’occupe de tout le monde.

C’est un sujet que nous avons eu à partager avec Mme le ministre, pour voir dans quelle mesure on pourra disposer des intervenants et des interlocuteurs dans l’administration pour faire le transfert de compétences, au cours de la formation, en partageant nos expériences avec les compétences locales au lieu de tout faire nous-mêmes.

Pour sa part, la ministre a émis le souhait de voir le CICR ainsi que les autres partenaires qui travaillent dans les prisons s’engager à travailler en groupe sur un projet commun avec la mise en place des comités techniques sur lesquels il pourra effectivement donner son appui.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

RDC/USA: 17 Congolais sélectionnés au nouveau programme Bourse “Washington Mandela Fellowship”

Published

on

17 jeunes congolais de différentes villes de la République Démocratique du Congo ont été présentés devant la presse, ce jeudi 19 mai 2022, comme lauréats des bourses du nouveau programme “Washington Mandela Fellowship”.

Face à la presse, ces jeunes ambitieux ont, tour à tour, expliqué l’apport de cette bourse dans leur formation ainsi que le gain pour le pays.

Nicholas Mbiya Kabeya, activiste de mouvement citoyen “Lucha” et bénéficiaire de cette bourse, a expliqué que son engagement repose sur le leadership de ramener les Congolais à la prise de conscience pour mieux demander des comptes au gouvernement dans la gouvernance du pays. Il a, à cette occasion, montré son envie d’aller apprendre davantage l’expérience américaine.

D’autres lauréats ont, plutôt, révélé leurs objectifs d’apprentissage de la technologie comme moyen de développement d’un pays, particulièrement dans les domaines de l’agriculture, électricité, recyclage des déchets, administration publique, maternité enfantine, etc.

Les boursiers Mandela Washington vont participer à une formation en leadership de six à dix semaines dans un établissement d’enseignement supérieur américain sur fond de l’une de ces trois filières: Affaires, engagement civique ou gestion des affaires publique. Leur départ de Kinshasa, a-t-on appris des organisateurs, est prévu pour le 10 juin.

Il est à noter que ce programme a pour objectif: Investir dans une nouvelle génération de jeunes leaders africains qui façonnent l’avenir du continent;  Répondre à la forte demande de compétences concrètes émanant des jeunes leaders africains, susceptible de les aider à faire progresser leur travail dans les domaines du service public, de la société civile, et des entreprises; Approfondir les partenariats et les relations entre les États-Unis et l’Afrique et, enfin, Construire un réseau prestigieux de jeunes leaders africains qui sont à la pointe du changement et de l’innovation dans leurs secteurs respectifs.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising