Connect with us

À la Une

Published

on

Dans un entretien avec la presse de KASUMBALESA( Haut-Katanga), ce mercredi 20 novembre 2019 à l’hôtel de ville, André KAPAMPA a brisé le silence face aux grands problèmes qui minent sa juridiction.

Plusieurs dossiers ont fait l’objet de son cri d’alarme à l’endroit des autorités tant nationales que provinciales.

Ouvrant son adresse sur les questions des infrastructures, l’autorité urbaine évoque le danger qui menace la RN1 KASUMBALESA-LUBUMBASHI dont les travaux des réhabilitation connaissent une lenteur alors que dame la pluie a déjà signé son retour. ” Avec la pluie qui annonce son retour, la mauvaise canalisation d’eau constitue un danger pouvant remettre ces travaux à zéro. Ces eaux sales seront la cause de multiples maladies. Cette route d’intérêt national risque de se couper en deux. Ici, nous appelons à une intervation du gouverneur JACQUES KYABULA qui intériorise la vision du président de la République FELIX TSHISEKEDI et aussi celle du gouvernement central, car deux ou trois pluies causeront un danger. En plus l’intervention du président de la République s’avère nécessaire…”, a dit André KAPAMPA.

Sur le plan sanitaire, l’autorité urbaine a fait état de la maladie des mains sales dite CHOLERA qui a déjà touché 45 personnes dont 5 morts. Pour lui, si rien n’est fait cette épidémie risque de connaître un taux d’accroissement à Kasumbalesa.

Pour combattre ce fléau, le maire de la ville en appelle à une solidarité de la population et à l’assistance des organismes nationaux et internationaux.

André KAPAMPA félicite, en outre, le président de la République pour son engagement dans le développement de la RDC et surtout l’invite a une implication personnelle sur la situation de KASUMBALESA qui n’est pas de la compétence des autorités locales.

Notons que KASUMBALESA est une ville de la province du Haut-Katanga située à 90 km de Lubumbashi. Il constitue la deuxième porte de la production douanière après Matadi au Kongo central.

Joseph Malaba Kasonga/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte