Now Reading:
Corruption : plusieurs biens de Mugabe mis aux enchères pour payer les dettes. Et si la RDC suivait le pas !
Full Article 3 minutes read

Corruption : plusieurs biens de Mugabe mis aux enchères pour payer les dettes. Et si la RDC suivait le pas !

 

Des tracteurs, camions et autres biens de Robert Mugabe, ancien chef de l’Etat du Zimbabwe, ont été mis aux enchères pour payer la dette publique de son pays.
“Les commissaires-priseurs ont annoncé jeudi que des véhicules et du matériel agricole appartenant à une ferme laitière de l’ancien président du Zimbabwe, Robert Mugabe, seraient vendus afin de rembourser leurs dettes.


Plus de 40 véhicules devraient être vendus aux enchères”, peut-on lire dans le journal Newsday, paraissant à Harare.

Dans le lot, on cite précisément quatre camionnettes Toyota Hilux, trois camions à chevaux Scania et une limousine Mercedes-Benz Classe C.

En outre, les tracteurs Massey Ferguson, 13 motos et équipements agricoles, dont quatre moissonneuses-batteuses, figurent également sur la liste.

Un responsable des ventes de la ferme a déclaré qu’il fonctionnait à 58% de sa capacité, affirme Newsday.La vente aux enchères devrait avoir lieu samedi.

Mugabe et son épouse, Grace, ont été accusés d’avoir expulsé les petits exploitants pour s’installer dans le domaine laitier de Gushungo à Mazowe, près de la capitale Harare. Le président possédait plusieurs fermes malgré les lois limitant les individus à posséder une ferme.

Et si la RDC emboîtait le pas?

Le budget 2019 de la RDC prévoit de rembourser 352.996.408.000 Fc équivalent à 202 millions de $ pour sa dette publique en capital.

“Au premier trimestre 2019,  il a été payé 35 510 184 753 FC (20, 32 millions USD) pour ce service de la dette publique,” renseigne la Direction de la préparation et de suivi du budget de l’ODEP.

Or il revient que depuis 2002 jusqu’à aujourd’hui, plusieurs milliards de $ ont été détournés.

La plupart de ces présumés detourneurs possèdent des biens et immeuble des grandes valeurs.

Plusieurs rapports et audits dont la commission des biens mal acquis, Panama Papers, Bloomberg, …en font mention. Ils citent plusieurs personnes concernées par la corruption et les détournements des deniers publics.

Si les biens détournés sont répertoriés et mis aux enchères, cela pourrait aider l’État a résoudre le problème de sa dette publique.

La corruption est un maux qui gangrène notre pays.

Luzolo Bambi, conseiller du chef de l’État en matière de lutte contre la corruption, estime que la RDC perd chaque année 15 milliards de $.
La LICOCO quant à elle estime que ce montant est de 75 milliards de $ par an.

TMB/ CONGOPROFOND. NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :