Dev Solaire

Connect with us

À la Une

CAN U23 : affaire Zola , l’amateurisme au sommet de la FECOFA !

Published

on

C’est du pur ameteurisme au sommet d’une grande fédération comme la fédération congolaise de football association (FECOFA). Les léopardaux (U23) de la RDC disqualifiés pour avoir utilisé Arsène Zola lors du match face au Maroc comptant pour les éliminatoires de la CAN Égypte U23 2019 qui est aussi qualificative pour les jeux olympiques 2020 alors qu’il était non éligible, au regard de son âge.

Une génération sacrifiée

Estimée comme la meilleure génération des jeunes, les Muleka, Kayembe Edo et Cie sont sacrifiés par leur propre fédération alors qu’ils étaient déjà qualifiés pour le dernier tour avant d’atteindre l’Égypte pour la CAN. le Maroc prend donc la place des léopardaux et jouera le Mali au mois de juin prochain. Et il faudra attendre encore des années pour voir une génération pareille aux équipes d’âges, la seule chance qui reste à ces gamins est peut-être de jouer le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) mais ça ne sera bénéfique que pour ceux qui évoluent au pays. Dommage !

Les sanctions doivent tomber

Pourtant, le président de la FECOFA est le deuxième vice président de la CAF mais aussi membre au niveau de la FIFA. Ainsi, une telle situation apparaît comme une insulte à sa personne, pensent les analystes du sport. Omari Selemani Constant doit ouvrir l’œil sur ce dossier et pourquoi pas sanctionner les personnes impliquées dans cette forfaiture.

Sur le site de la CAF mais aussi celui du club du joueur, la date de naissance est le 23 février 1996. Mais la FECOFA estimait que Zola est né en 1997 puisque écrit dans son passeport alors que l’article 20 du règlement de la CAN U23 44.2 a et b stipule que Chaque joueur doit être en possession d’un passeport contenant la photo et tous les détails utiles sur l’âge du joueur (jour, mois et année de naissance). La règle veut que le joueur qui ne possède pas de passeport émis par les autorités compétentes, ne soit autorisé à participer à la CAN U23.

Lorsqu’un joueur de cette tranche d’âge a participé aux compétitions interclubs de la CAF :

a. Il ne sera pas qualifié pour participer à la CAN U23 si la date de naissance figurant sur sa licence est différente de celle inscrite sur son passeport.

b. Il ne sera pas qualifié pour participer à la CAN U23 de la CAF, si la date de naissance complète (jour, mois et année) ne figure pas sur la licence.

Le pays est donc prejudicié à cause d’une seule personne et l’argent des contribuables congolais s’envole. Cela étant, les observateurs appellent la FECOFA à sanctionner.

Jolga Luvundisakio CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :