Connect with us

Actualité

30 universitaires de Harvard Africa Caucus en expérience d’immersion en RDC

Published

on

 

Journée d’échange entre quelques membres du gouvernement de la RDC et une délégation de Harvard Africa Caucus ce lundi 11 mars 2024 au Salon Bleu de l’immeuble du Gouvernement. Cette délégation est composée d’une trentaine d’étudiants de Harvard Kennedys School qui ont chosi la République démocratique du Congo comme un cas d’étude dans toutes ses facettes.

Les échanges ont porté sur plusieurs thématiques entre ces étudiants et quelques membres du gouvernement à savoir le ministre de la communication et des médias, Patrick Muyaya; le ministre de la Santé, hygiène et prévention, Roger Kamba; la ministre des Mines, Antoinette Nsamba, ainsi que la Ministre d’État, ministre de l’Environnement et développement durable, Eve Bazaiba, sans oublier le ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba.

Dans son mot d’introduction le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, a circonscrit le contexte de ces échanges et la présence de cette délégation d’étudiants et chercheurs de Harvard.
Les échanges ont porté essentiellement sur la République démocratique du Congo ou pays solution choisi comme thème de leur immersion.
” Le rôle central que joue la RDC dans le monde. L’uranium qui a fabriqué la bombe atomique est venu de la RDC. Dans vos téléphones et ordinateurs, il y a le coltan qui vient de la RDC. Aujourd’hui on parle du changement climatique et la RDC a de bassins forestiers qui épargnent toute l’humanité “, a indiqué le porte-parole du gouvernement congolais.

Pour sa part, le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention a axé son message sur la couverture de la santé universelle car selon lui, pas de développement si on n’a pas le capital humain en bonne santé.
“Avec ses 100 millions d’habitants, la RDC a une grande masse et elle doit avoir une bonne capacité de production. Le poids de la santé est très élevé dans le développement du pays surtout quand on regarde l’espérance de vie des Congolais qui tourne autour de 60 ans qui est inférieure de 3 ans à la moyenne africaine”, a expliqué le patron de la Santé en RDC.

Ainsi, la couverture santé universelle s’est assignée deux objectifs majeurs, à savoir : rallonger cette espérance de vie et contribuer au développement du pays.

De son côté, la ministre des Mines a mis l’accent sur l’apport du secteur minier dans l’économie du pays.


D’après elle, la RDC reconnaît sa possibilité de booster son économie grâce au secteur minier . Antoinette N’samba a insisté sur une exploitation minière responsable qui respecte l’écologie. Aussi, un accent devrait être mis sur les énergies renouvelables, a-t-elle affirmé. Elle a, enfin, évoqué les différents contrats miniers dont certains ont été révisés.

Ces échanges ne pouvaient pas manquer de s’intéresser au secteur de l’Environnement. Eve Bazaiba est revenue sur le rôle essentiel de la RDC par rapport à la transition verte et la gestion abondante de ressources minières. Également sur comment les ressources actuelles du bassin du Congo peuvent être améliorées pour garantir une conservation durable; quels sont les défis et opportunités associés à l’implémentation de mise en œuvre de projets REDD+; comment la RDC bénéficie-t-elle du crédit carbone pour la réduction de gaz à effet de serre ; Comment les initiatives actuelles de protection du bassin du fleuve Congo peuvent être améliorées pour garantir une conservation durable.

La ministre d’Etat et ministre de l’Environnement a édifié cette délégation sur toutes ces questions.

Enfin, le ministre de la Défense est revenu sur la position stratégique de la RDC au regard de tous les enjeux, notamment sécuritaire, auxquels le pays fait face.

Rappelons que Harvard Policy Trake est une initiative des étudiants de Harvard Africa Caucus qui réunit trente universitaires d’Harvard comprenant des étudiants en troisième cycle et des professeurs pour une expérience d’immersion. Ce qui leur permet de comprendre à la fois le secteur privé et public. Ces échanges ont permis à ces étudiants, issus de 11 nationalités, de comprendre le contexte géopolitique de la RDC. Durant leur séjour, ils ont non seulement visité quelques sites touristiques mais aussi quelques institutions du pays. Ces discussions serviront de base pour leurs travaux qui relateront l’histoire de la RDC dans un nouveau narratif.

Cellule de communication


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

L’ambassadeur Francis Nsita Mahungu honore la RDC au Future Aviation Forum 2024 à Riyad

Published

on

La troisième édition du Future Aviation Forum 2024 a débuté, ce mardi 21 mai à Riyad( Royaume d’Arabie Saoudite), accueillant plus de 5 000 leaders de l’industrie de 120 pays. L’événement met en lumière des opportunités d’investissement d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars dans le secteur aéronautique saoudien. Etat entretenant d’excellentes relations avec le pays organisateur de ces assises internationales, la RDC y est représentée par son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Mr Francis Nsita Mahungu.

L’événement réunit plus de 30 ministres, 77 dirigeants de l’aviation civile, PDG de compagnies aériennes, des diplomates et 5 000 experts de l’aviation du monde entier.

Parmi les annonces clés du premier jour, citons la signature par Saudi Arabian Airlines (Saudia) du plus gros contrat jamais réalisé avec Airbus. L’Arabie saoudite a également annoncé sa coopération avec Boeing et Airbus pour utiliser de l’aluminium et du titane produits localement dans leurs avions, dans le but de stimuler la fabrication locale.

De plus, des projets de lancement d’une nouvelle compagnie aérienne nationale plus tard cette année ont été révélés.

Saleh Al-Jasser, ministre des Transports et des Services logistiques et président de l’Autorité générale de l’aviation civile (GACA), a lancé la conférence de trois jours à Riyad.

Notons que la première journée du forum avait été marquée par un grand succès, avec de nombreux accords commerciaux, initiatives et accords visant à améliorer la connectivité mondiale.

Les accords annoncés lors du forum témoignent de la confiance dans les opportunités de croissance et d’investissement offertes par le secteur de l’aviation civile dans le Royaume, réaffirmant la position de leader du Royaume dans le secteur de l’aviation mondiale.

Saudi Arabian Airlines (Saudia), par exemple, a conclu un accord avec Airbus pour l’achat de 105 avions des modèles A320-Neo et A321-Neo afin d’étendre et de moderniser sa flotte, améliorant ainsi la connectivité aérienne mondiale avec divers pays.

Au cours du forum, la GACA a également lancé la première édition du rapport sur le secteur de l’aviation du Royaume, qui met en évidence la contribution du secteur de l’aviation civile à l’économie du Royaume, d’un montant de 53 milliards de dollars.

La GACA a également publié une feuille de route pour l’aviation générale, visant à développer le secteur de l’aviation d’affaires et des avions privés dans le Royaume, avec pour objectif de décupler sa taille d’ici 2030.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte