Connect with us

À la Une

2 millions $ de la Chine pour soutenir les actions de F. Tshisekedi à la tête de l’UA

Published

on

 

Le ministere des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, a annoncé l’ aide de son gouvernement à hauteur de deux millions de dollars américains pour soutenir les actions du Chef de l’État, Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la tête de l’Union africaine. Il l’a dit à l’occasion de la rencontre bilatérale mercredi 6 janvier avec la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza.

A cet effet, la cheffe de la diplomatie congolaise a indiqué que, dans le cadre de la mandature de la RDC, la thématique globale choisie par le Président de la République consiste à rapprocher l’ Union africaine des peuples du continent africain, et ce par une approche de subsidiaire.

Elle a fait savoir que les structures d’ accompagnement en appui aux organes institutionnels sont déjà en place et peaufinent la vision et les neuf piliers auxquels est articulée la présidence de la RDC à la tête de l’ organisation continentale.

Elle a indiqué qu’au cours du mandat de la RDC, le Chef d’État, en tant que Président de l’Union africaine, entend donner l’impulsion aux ambitions continentales dans l’intégration régionale grâce à l’entrée en vigueur de la Zone de libre échange continental africain (ZLECAF), l’amplification de la position africaine sur les grandes questions relatives à la paix, la sécurité, le développement, la promotion des droits de la femme en se fondant sur les Agendas 2030 des Nations Unies et 2063 de l’Union africaine.

Elle a également indiqué que la participation du Président de la RDC et Président de l’Union africaine aux assises internationales telles que le G20, le G8, sera une occasion pour plaider en faveur de la position africaine sur les questions de la dette, de la réforme des Nations Unies, de l’opérationnalisation de la force africaine de paix, de l’accès universel au vaccin contre la covid-19.

Notons que la cheffe de la diplomatie congolaise a aussi fait savoir qu’au cours de cette de la mandature de la RDC, il sera organisé à Dakar au Sénégal le prochain Forum de coopération Sino_Afrique et la RDC entend participer activement au rayonnement de ces assises.

Tchèques Bukasa/CONGOPTOFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte