Connect with us

À la Une

RDC : l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le secteur privé désormais opérationnelle

Published

on

C’est ce mercredi 30 octobre 2019 au Romeo Golf à Kinshasa/Gombe que le ministère des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat a officiellement lancé les activités de l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le secteur privé (ARSP).

Ont répondu présents à cette rencontre, la vice-premier ministre chargée du Plan, représentante du Premier ministre, des députés, certains membres du gouvernement, des chefs des missions diplomatiques ainsi que des membres des conseils d’administration des entreprises du portefeuille d’Etat et des établissements publics.

Initiative patronnée par le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, elle vient concrétiser sa vision pérene favorisant l’entrepreunariat dans le secteur privé en RDC.

A cet effet, a fait savoir Justin Kalumba Mwana-Ngongo, ministère des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat, l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le secteur privé représente un acte politique fort et traduit un patriotisme économique qu’il est personnellement prêt à assumer “sans le moindre complexe”. Dans son allocution, Justin Kalumba a fait savoir les menaces éventuelles auxquelles seraient confrontés les services de l’ARSP et en a, d’ores et déjà, proposé des solutions en amont.

Notons que le lancement officiel des activités de l’ARSP représente un tournant décisif dans le quotidien économique et entrepreneuriale en République Démographique du Congo. Il est question d’une opportunité inédite et historique dans la perspective de la génération d’une classe moyenne congolaise.

Après les allocutions succèssivement exécutées par le directeur général de l’ARSP ainsi que par le ministre Kalumba, une protection vidéo a eu lieu pour démontrer aux acteurs de la sous-traitance les étapes d’enregistrements en ligne par l’ARSP. Puis s’en est suivi le lancement officiel des activités de l’ARSP par la vice – premier ministre chargée du Plan.

Il sied de signaler que l’assistance venue pour la circonstance a exprimé sa satisfaction sur ce programme. Plusieurs entrepreneurs ont indiqué attendre l’exécution des résolutions qui seront prises par l’ARSP.

Tim Katshabala/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte